ac-normandie.fr logo secondaire
les autres sites de l'académie
  • Persévérance scolaire,

Rétrospective de la semaine de la persévérance scolaire 2020

le 6 mars 2020

L’École joue un rôle important dans la prévention du décrochage scolaire notamment par le biais des parcours de formation « sur mesure », ajustés aux besoins et aux attentes des jeunes. Déterminant majeur de la persévérance scolaire, la pratique pédagogique doit favoriser et encourager la progression pour que le jeune puisse s’épanouir dans la société.
La Semaine de la persévérance scolaire organisée du 5 au 12 février 2020 a mis en lumière ces parcours et dispositifs de formation qui favorisent la persévérance scolaire.

Le 5 février

Ouverture de la manifestation (14)

Des parcours de formation spécifiques pour favoriser la persévérance scolaire.

L'ouverture de la Semaine de la persévérance a été réalisée par Christine Gavini-Chevet, rectrice de la région académique Normandie, Rectrice de l’académie de Normandie, Chancelière des universités
dans l'amphithéâtre du CANOPÉ de Caen avec l’intervention de Sandrine Puppini, DRAIO de Normandie.
Frédérique Weixler, inspectrice générale de l’Éducation nationale, du sport et de la recherche est intervenue sur l’obligation de formation des 16-18 ans afin de passer d’un droit formel à un droit réel.
Des tables rondes ont été organisées afin de mettre en avant des projets et des actions au service de la persévérance scolaire.



Projet Erasmus JOB SHADOWING

Un accueil chaleureux a été fait à une délégation de l’établissement Institut d'Educació Secundària Isidor Macabich Ibiza dans le cadre d’un projet ERASMUS Job-shadowing sur le décrochage scolaire, la prévention et l’inclusion. Des rencontres avec les élèves de certains dispositifs MLDS ont eu tout au long de la semaine.
Durant la semaine de la persévérance scolaire de l’Académie de Normandie, la délégation espagnole de L’Insituto Isidor Macabich de Ibiza représentée par mesdames Mamen Belda (responsable pédagogique et enseignante de mathématiques) et Maria Guasch (enseignante d’anglais) ont pu découvrir et échanger sur les différentes structures et les pratiques pédagogiques inhérentes à la prévention et la lutte contre le décrochage scolaire.
Au cours de cette semaine, elles ont pu échanger avec Mme Patricia Chevalier coordonnatrice MLDS et les jeunes de l’action Bac pro commerce 1an au LP Palissy à Maromme et ont été reçues par M. Dominique Peltais responsable régional grand ouest des écoles de production à l’école de production d’Evreux mais aussi l’école de production de Petit-Quevilly.
La délégation espagnole a participé à un GPDS au lycée Hebert animé par Mme Imbach (Proviseure) et assisté à la présentation du micro lycée 276 au lycée Aristide Briand d’Evreux représenté par M. Diot (Proviseur).
Les enseignantes espagnoles ont pu également échanger et participer aux actions de la MLDS : au lycée Le Corbusier dans le cadre de la 2nde bac pro d’exploration coordonnée par Mme Caroline Cadot, au lycée Lemonnier sur l’action FLS animée par Mme Émilie Soufflet et sur le Pôle d’Accueil et d’Accompagnement au lycée du Golf représenté par Mme Isabelle Delabye et M. Jessy Puel.
Enfin le lycée Ango à Dieppe les a accueillies dans le cadre du tutorat en LG/T et la mise en place de pratiques pédagogiques innovantes avec la « salle du futur » (salle entièrement connectée) représenté par M. Samuel Lodde (Proviseur), Mme Véronique Caijo (Proviseure Adj.) et Mme Amélie Crespe (enseignante d’anglais / coordo Erasmus).
Cet accueil s’est effectué dans le cadre d’un projet Erasmus sur la prévention, le décrochage et l’inclusion scolaire. Ainsi, ce partenariat a permis de confronter nos différentes expériences et méthodes quant à la lutte contre le décrochage scolaire mais aussi d’envisager la mise en place d’une collaboration solide et fructueuse à l’avenir et ainsi placer la persévérance scolaire sous une approche européenne.



Remise diplôme FLASH dans le Calvados (14)

Remise des diplômes pour les CAP et Bac PRO FLASH du Calvados. Lycée Camille Claudel, Caen.

Le dispositif Flash permet à des jeunes qui ont échoué au BAC PRO et au CAP (sous certaines conditions) de repasser les épreuves générales en CCF en décembre sans attendre le mois de juin de l'année suivante. Pendant 3 mois, est mise en place une remise à niveau et un accompagnement de façon personnalisée et/ou collective pour la repréparation des épreuves. Pour l’année 2019, on compte 56 lauréats (52 BAC PRO et 4 CAP).



Le 6 février

À la rencontre des métiers du numérique (27)

Une réunion de présentation du projet a été réalisée à destination des parents, des élèves et du personnel du collège Henri Dunant d'Évreux. Les élèves ont ensuite participé à des ateliers.

Comment exprimer ses émotions dans le théâtre ? (27)

Donner à voir quelques scènes incontournables de l’œuvres de Cyrano de Bergerac en dégageant des objectifs émotionnels pour chaque personnage.

Les élèves ont participé à des ateliers de mise en voix et de mise en scène autour de Cyrano de Bergerac au collège Saint-Georges de Beaumont-le-Roger.


Réunion FLASH dans la Manche (50)

Réunion organisée avec les partenaires du GRETA. Lycée Curie-Corot, Saint-Lo.

Le dispositif Flash permet à des jeunes qui ont échoué au BAC PRO et au CAP (sous certaines conditions) de repasser les épreuves générales en CCF en décembre sans attendre le mois de juin de l'année suivante. Pendant 3 mois, est mise en place une remise à niveau et un accompagnement de façon personnalisée et/ou collective pour la repréparation des épreuves. Pour l’année 2019, on compte 56 lauréats (52 BAC PRO et 4 CAP).

Motiv'action et réseaux (27)

Ce sont des réunions, conférences, témoignages de filières professionnelles pour susciter l’envie et offrir la possibilité aux lycéens de découvrir les différents parcours donnant accès à l’enseignement supérieur. Lycée Les Fontenelle, Louviers.

Parcours scolaire d'un enfant hospitalisé (76)

Afin d’éviter la rupture scolaire, quelle articulation possible entre le dispositif pédagogique mis en place avec le support "école à l'hôpital" et l'équipe pédagogique d'origine d’un élève hospitalisé ?

Présentation et visite du service « Ecole à l’hôpital ». L’Hôpital Monod, Le Havre.
Formation à destination des personnels de direction.

Donner du sens au parcours d’orientation (76)

Afin d'accompagner les parents dans le travail d’orientation de leur enfant en classe de seconde, un café des parents a été organisé au lycée Maurois d'Elbeuf

Le 7 février

Ateliers cuisine (76)

Comment mettre les élèves en situation de réussite, développer le lien social par le travail de groupe et éveiller la curiosité culturelle ?

La recette combine plusieurs ingrédients : valoriser les capacités des jeunes en leur permettant de mener un projet concret jusqu’à son terme, aborder des contenus du socle commun des connaissances, de compétences et de culture lors de situations concrètes et ludiques, développer le lien social en travaillant en groupe au sein de l’atelier et à l’extérieur tout en tenant compte de certaines règles comme l’obligation d’écouter et de respecter l’avis et le travail de l’autre … Le projet mené pendant 4 semaines se terminera par un repas avec les élèves et leurs invités suivi par un café des parents. Atelier relais du collège Matisse, Grand Couronne.


EPS une opportunité pour éprouver la persévérance scolaire (76)

Les élèves apprennent à mieux se connaître en s’engageant dans des apprentissages nécessitant de la persévérance. Restitution sous la forme d’une vidéo, de l’expérience vécue par 20 élèves pendant les 2 mois d’apprentissage. Témoignage des élèves concernés sur ce qu’ils ont retenu de cette expérience, pour eux, pour les autres. Collège A. Maurois, La Saussaye.

Découvrez la vidéo réalisée avec les élèves du projet persévérance

Le Micro lycée (27)

Beaucoup d'émotion ce vendredi 07 février 2020 au Microlycée 276 installé au cœur du lycée Aristide Briand à Evreux. C'est dans le cadre de la Semaine de la persévérance que d'actuels et d'anciens élèves du Microlycée ont livré avec beaucoup d'aisance et de sincérité le récit souvent poignant des difficultés qu'ils ont dû surmonter pour réussir leur retour en scolarité et, pour les anciens, décrocher un baccalauréat.
Beaucoup d'émotion ce vendredi 07 février 2020 au Microlycée 276 installé au cœur du lycée Aristide Briand à Evreux. C'est dans le cadre de la Semaine de la persévérance qui avait cette année pour thème « Des parcours spécifiques pour favoriser la persévérance scolaire » et sous le regard de Sandrine Puppini, Déléguée régionale à l'information et l'orientation (DRAIO) de Normandie, de M. Laurent Le Mercier, Inspecteur d'académie, Directeur académique des services de l'Education nationale (IA-DASEN), de M. Christian Enault, chargé de mission auprès de la direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) pour le suivi national des structures de retour à l'école, de Mme Sabah Mlika-Richard, Chargée de projets à la Direction des lycée de Normandie auprès du Conseil régional, ou encore de M. Jean-Michel Diot, Proviseur du lycée Aristide Briand que d'actuels et d'anciens élèves du Microlycée ont livré avec beaucoup d'aisance et de sincérité le récit souvent poignant des difficultés qu'ils ont dû surmonter pour réussir leur retour en scolarité et, pour les anciens, décrocher un baccalauréat.
C'est d'abord Rachel, élève de première générale, qui narre avec humour son entretien de recrutement et évoque l'isolement inhérent au décrochage scolaire, ses changements d'établissement et sa joie d'apprendre retrouvée depuis son admission au Microlycée, puis Quentin, dans la même classe, qui explique un peu timidement avoir renoué avec l'école en mars 2019 après un décrochage de 3 ans alors qu'il était en troisième. «  L'année dernière, je ne venais que deux demi-journées par semaine […] puis j'ai progressivement repris confiance et maintenant je viens tous les jours ». Romain, actuellement en faculté d'économie « mais ça ne me plaît pas du tout » précise-t-il, a été admis au baccalauréat ES en juin 2019 après deux années au Microlycée. La complicité avec ses enseignants est palpable, même lorsqu'il leur rappelle qu'ils étaient plus que réticents à l'idée de l'orienter vers un bac général et c'est les yeux brillants qu'il clôt son exposé en les remerciant très chaleureusement de la confiance qu'ils lui ont accordée. Il envisage d'intégrer une formation en Sciences politiques l'année prochaine car, ajoute-t-il, « maintenant je sais que j'en suis capable ». Adeline, étudiante en L3 de Psychologie, a elle obtenu le bac L en un an après avoir travaillé 5 ans en coiffure. Très à l'aise, elle explique avoir d'abord intégré la classe de Motiv', c'est l'équivalent d'une première, puis s'être vue proposer par l'équipe de passer en Terminale L dès le mois de novembre pour subir l'intégralité des épreuves du bac, épreuves anticipées incluses, en juin. C'est avec une mention Assez bien qu'elle a quitté le Microlycée et elle s'épanouit désormais à l'université où elle espère décrocher sa place en Master à la fin de l'année. Sa trajectoire, propre à remettre en cause de nombreuses idées reçues, n'a pas laissé de surprendre l'assistance et questionne sur la nécessité de fluidifier les parcours. C'est avec un certain aplomb et un ton sous lequel perçait le reproche qu'elle conclut son témoignage en regrettant le manque de publicité dont bénéficie le Microlycée qui « m'a réconciliée avec l'école et les professeurs ». Crystal quant à elle, se souvient qu'elle croyait ne plus avoir aucune chance d'obtenir un bac général après trois longues années de décrochage. Elle dit l'isolement dans lequel elle vivait, la mésestime de soi et la souffrance liée à l'éloignement progressif de ses amis engagés dans la vie estudiantine. En fixant ses auditeurs, elle raconte son anxiété lors de l'entretien, sa joie d'apprendre qu'elle était admise, ses réticences rapidement levées à l'idée de côtoyer ses professeurs en salle d'accueil, ses doutes et tout le soutien et la bienveillance qui l'ont aidée à obtenir l'examen et «  sans doute bien plus que ça ». Puis vint Cécilia, qui réprime un sanglot en évoquant la perte de confiance, le sentiment de honte et les tensions familiales après ses deux échecs au rattrapage du bac et sa fierté de l'avoir obtenu en parvenant à surmonter sa phobie des mathématiques. Ou Robin, revenu cette année effectuer un Service civique au Microlycée où il avait tenté sans succès d'obtenir le bac ES puis STMG avant de valider un baccalauréat professionnel dans un autre établissement et qui fond en larmes en lisant à l'assistance une émouvante lettre de remerciements écrite par sa mère. Il faudrait aussi rendre hommage au parcours de Marie-Christelle qui a obtenu un bac L en deux ans après un décrochage en lycée professionnel. Domicilée à Gisors, elle a fait chaque jour plus de trois heures de car pour se rendre en classe et décrocher le diplôme dont elle est si fière. La gorge nouée, elle nous dit sa fierté de l'avoir obtenu, la confiance que cela lui a redonnée dans les autres et l'avenir. « Je voulais prouver que j'étais capable de l'avoir, que je n'étais pas plus bête que les autres […] et je sais que je ne serai plus jamais comme avant ». Il y eut aussi les larmes de Léa et d'Héloïse et leur fierté d'être là et de témoigner devant une assemblée émue et enfin Katharina, jeune maman d'une fille de quatre ans, qui a obtenu le bac ES en 2019 après une rupture scolaire de deux ans et qui, la voix tremblante, nous dit sa fierté de pouvoir offrir un avenir à sa fille.
Une matinée bien riche en émotions donc, lors de laquelle ces jeunes aux parcours heurtés et singuliers nous aurons administré une vraie leçon de persévérance !



Le 10 février

Quelle prise en charge des collègiens en décrochage - Le Havre (76)

Réunion interBEF Le Havre-FLY autour de la mutualisation des certains projets de prise en charge des élèves en risque de décrochage scolaire.
La présentation du projet "Les persévérants" mené par le collège Paul Bert de Fécamp et du travail mené par les dispositifs relais à travers la pédagogie par projet et la pédagogie différenciée ont suscité de nombreux échanges avec le public et ont permis de donner des pistes aux collègues présents pour monter un projet de prévention du décrochage scolaire. La réunion a eu lieu au collège Marcel Pagnol du Havre.

Stage d'immersion (14)

Les lycées Pierre Cornu de Lisieux et Jooris de Dives-sur-Mer ont accueilli pendant 2 jours des collègiens pour une visite et une immersion dans les ateliers.

Le 11 février

Comm' une impro (50)

Les jeunes apprivoisent le théâtre d’improvisation au collège du Marais de Saint Jean de Daye.

Remise diplôme du dispositif FLASH dans l'Orne (61)

Remise des diplômes pour les CAP et Bac PRO FLASH de l’Orne. Lycée MEZERAY à Argentan.

Le parcours scolaire d'un enfant malade (76)

Une formation de sensibilisation a eu lieu au lycée Porte Océane du Havre sur le thème du maintien de la scolarité pour les élèves atteints de troubles de la santé affectant leur scolarité.

Lutter contre le décrochage scolaire par le biais des premiers secours (76)

Comment travailler les compétences de secouriste et utiliser cela comme un moyen préventif ou palliatif contre le décrochage scolaire ? Diffusion d’un clip en plusieurs langues sur le message d’alerte réalisé par les élèves de 3ème du collège Albert Camus, pour se mettre au service de la communauté.

Quelle prise en charge pour les collègiens en décrochage

Réunions BEF Dieppe-Neufchâtel et l'interBEF Barentin-Rouen droite et Elbeuf-Rouen

Lors de la réunion du BEF Dieppe-Neufchâtel, une présentation de l’atelier Motiv’Toi du collège Schweitzer de Neufchâtel en Bray a été organisée. Cet atelier a pour objectif de réduire l’absentéisme et motiver les élèves en risque de décrochage scolaire. Des échanges très riches avec le public présent ont permis de mutualiser les différents projets de prévention du décrochage scolaire menés par certains établissements du BEF. Collège Georges Braque Dieppe.
Réunion interBEF Barentin-Rouen droite et Elbeuf-Rouen gauche autour de la mutualisation des certains projets de prise en charge des élèves en risque de décrochage scolaire, en présence de l'IA DASEN 76, Olivier Wambecke au collège Jean Lecanuet de Rouen.

La présentation du projet MAPS (Motivation, Accrochage et Persévérance scolaire) mené par le collège Louise Michel de Saint Etienne du Rouvray et de différentes actions mises en place par les dispositifs relais à travers la pédagogie par projet et la pédagogie différenciée ont suscité de nombreux échanges avec le public et ont permis de donner des pistes aux collègues présents pour monter un projet de prévention du décrochage scolaire.

Le 12 février

Le dispositif FLASH dans la Manche (50)

Remise des diplômes pour les CAP et Bac PRO FLASH de la Manche au Lycée Thomas Pesquet à Coutances.

Nom de l'établissement Ville Intitulé de l'action En savoir plus
Atelier relais
Collège Ariane
Vernon Projet Intergénérationnel Fiche action

 Collège Henri Dunant et Collège Paul Bert

Évreux Remobilisation des élèves en situation de décrochage Fiche action
Collège Henri Dunant Évreux Tutorat et PEPS (Projets Educatifs de persévérance scolaire)  Fiche action
Atelier Relais
Collège Henri Matisse
Grand-Couronne Projet Cuisine Fiche action
Collège Louise Michel Saint-Étienne-du-Rouvray MAPS : Motivation, Accrochage et Persévérance scolaire Fiche action
Collège Camus Dieppe Lutter contre le décrochage par les premiers secours Fiche action
Collège Henri Dunant Évreux A la rencontre des métiers du numérique Fiche action
Collège Emile ZOLA Sotteville-lès-Rouen Bien être au collège Fiche action
École à l'hôpital (Hôpital Monod) et CIO du Havre Le Havre Le parcours scolaire d'un élève hospitalisé Fiche action
École à l'hôpital (Hôpital Monod) et CIO du Havre Le Havre Le parcours scolaire d'un élève malade Fiche action
Collège Europe Cormeilles Plaisir d'apprendre, l'élève acteur de ses réussites Fiche action
Collège Albert Schweitzer Neufchâtel-en-Bray Atelier Motiv'Toi Fiche action
Lycée André Maurois Elbeuf Donner du sens au parcours d'orientation  Fiche action
Lycée Les Fontenelles Louviers Motiv'Actions et réseaux Fiche action
Lycée Bernard Palissy Maromme La persévérance scolaire « ça paye »  Fiche action
Collège André Maurois La Saussaye L'EPS : une opportunité pour éprouver la persévérance Fiche action
Collège St. Georges Beaumont-le-Roger Exprimer son émotion en théâtre Fiche action
Cité scolaire André Maurois Deauville Dispositif PEPS ( Projet élève pour la persévérance scolaire) Fiche action

publié le 6 mars 2020 mis à jour le 13 mars 2020
http://www.ac-normandie.fr/politique-educative/la-reussite-des-eleves/semaine-de-la-perseverance-scolaire/retrospective-de-la-semaine-de-la-perseverance-scolaire-2020-257029.kjsp?RH=1579777171433