[ARCHIVE] Babel chante 2016

Mieux que " The Voice " ? " Babel chante " !

« Babel chante » est un concours au service de l’apprentissage des langues vivantes. Cela fait dix ans déjà que des élèves interprètent et mettent en scène, par classe ou groupe classe, une chanson en langue étrangère. Initié par le collège Émile Zola de Sotteville-lès-Rouen pour répondre à certains problèmes rencontrés par les élèves, notamment en termes de mémorisation et de reproduction des modèles phonologiques, ce dispositif a connu un vif succès, et en 2016 ce ne sont pas moins de treize établissements, de l’école primaire Villon de Rouen au collège Saint-Exupéry de Forges les Eaux, qui ont participé.

"Dix ans plus tôt, déjà dix ans..."

Isabelle Touch, professeur d’anglais au collège Émile Zola de Sotteville-lès-Rouen est partie de ce constat : ses élèves rencontraient de réelles difficultés d’écoute et manquaient de spontanéité à l’oral. Le remède ? « Babel chante ». 
Chaque classe volontaire se réunit autour d’un projet bien spécifique : interpréter et mettre en scène une chanson en langue étrangère. Choix de la chanson, chorégraphie, costumes, prise en compte de la difficulté du texte et de la faisabilité technique de la représentation, tel est le cahier des charges des élèves. Cette activité est apparue aux enseignants comme un exercice très formateur, susceptible de réconcilier les élèves avec les langues et de leur permettre de mettre en valeur des compétences parfois invisibles en classe.

Dans ce but, les participants ont privilégié une démarche collaborative interdisciplinaire qui implique aussi bien les assistants de langues vivantes étrangères (allemand, anglais et espagnol en 2016) que les enseignants de disciplines non linguistiques : arts plastiques (création de décors, masques, accessoires,...), éducation musicale, EPS (figures de gymnastique intégrées aux chorégraphies). Leurs compétences en nouvelles technologies sont également mises à contribution comme lors de montages de diaporamas projetés lors de leur prestation. À un évident intérêt linguistique (un travail rigoureux est mené avec la totale participation des élèves motivés par l’enjeu du concours), vient se greffer un objectif d’ordre civique : ils apprennent à communiquer et à travailler en équipe.

"Et maintenant..."

Le flambeau a été repris par Rachel Bisson-Fradet , professeur d’espagnol, à l’occasion de l’édition 2015-2016. « C’était un jour de fête » au théâtre « Le Rive Gauche » ce jeudi 12 mai 2016. 
La matinée était consacrée aux performances des écoliers et des élèves de 6e et 5e. Nullement impressionnés par le lieu, les CM2 de l’école Villon ont brillamment interprété « Modern love » de David Bowie. Mais la compétition fut intense entre les onze classes de collèges de l’académie qui étaient représentées, et ils ne purent décrocher un accessit. 
De « Shnappi das Kleine Krokodil » à « Black or White » de Michael Jackson, il y en eut pour tous les goûts et le jury eut fort à faire pour dégager un podium. Ce fut finalement la classe de 6e bilangue du collège Robespierre de Saint-Étienne du Rouvray qui gagna avec une brillante intérpration de « When I grow up » tirée de la comédie musicale Matilda, devant la classe de 5e de Georges Braque – « Another Love » de Tom Odell – et la classe de 5e allemand d’Émile Zola – « Wolke 4 » de Philipp Dittberner et Mary.

Après une pause régénératrice, les débats reprenaient avec l’entrée en lice des classes de 4e et 3e. 
Pas de temps mort, les performances se succédaient dans un ballet parfaitement rythmé par les deux présentatrices. Un grand coup de chapeau à elles qui ont rédigé un petit texte de présentation pour chaque classe en fonction des paroles de la chanson interprétée. Comme l’avaient chanté les 5e du collège Louise Michel dans la matinée : « Applaus, Applaus » à elles.De « Con la mano levanta » à « Auf uns » en passant par « California Dreamin’ », les occasions de s’enflammer et reprendre en choeur les refrains furent nombreuses et les pronostics serrés. 
En toute logique, la classe de 4e du collège Georges Braque remporta la victoire grâce une chorégraphie magnifique de « Glory » de John Legend. Le podium fut complété par la 4e du collège Robespierre – « Pompeii » du groupe Bastille – et la classe de 3e bilangues allemand du collège Henri Matisse de Grand-Couronne.

Un grand bravo aux élèves et leurs enseignants pour la qualité du travail effectué. Rendez-vous est déjà pris pour l’édition 2017 !