Back to the Future

Robert Zemeckis au Havre pour tourner un opus 4 de « Retour vers le futur » ?
Mieux : des Espagnols, des Irlandais, des Italiens, des Polonais et des Slovaques, adultes et élèves confondus, à l’école Louise Michel dans le cadre d’un projet Comenius !

Fin 2012, l’école Louise Michel du Havre s’était inscrite à un séminaire en Allemagne afin de rencontrer des partenaires européens. Déplacement fructueux puisque l’établissement a vu sa candidature à un projet Comenius retenue. 
« Back to the Future : learning from the past to improve our future » allait pouvoir se dérouler de septembre 2013 à juin 2015.

Un des points forts de ce projet est de favoriser l’ouverture culturelle, particulièrement pour les élèves de ZEP, tant par le biais d’internet que de mobilités. Ces voyages ont aussi été l’occasion d’une prise de conscience de la nécessité d’apprendre l’anglais afin de pouvoir communiquer avec leurs petits correspondants polonais ou italiens. Sous la houlette de leurs enseignants, ils ont multiplié les actions, comptes rendus, photos, échanges via la plateforme eTwinning. L’ensemble des travaux, le "Timeline",  est exposé en permanence sous le préau de l’école Louise Michel pendant les deux années du projet.

Depuis la rentrée scolaire 2013, actions sous la forme de mini-projets : louise-michel-le-havre.spip.ac-rouen.fr/spip.php sur une durée de deux mois alternent avec des mobilités chez les différents partenaires. Après l’Espagne, l’Italie, l’Irlande et la Pologne, le tour de l’école Louise Michel était venu d’accueillir ses partenaires. Du 3 au 6 décembre, toute l’école, tant élémentaire que primaire, s’est mobilisée pour fêter dignement les partenaires tant attendus.

Welcome COMENIUS

Ces deux mots inscrits en lettres majuscules multicolores barraient la façade de l’école, seul un rayon de soleil manquait pour que la fête soit totale. Ce petit caprice météorologique n’a cependant nullement altéré la bonne humeur des visiteurs, la chaleur de l’accueil compensant largement les premiers froids hivernaux. Une école entièrement décorée des murs aux plafonds, un accueil en chansons multilingues, une visite de l’établissement, des activités artistiques dans les classes pour les élèves et un groupe de travail pour les adultes, la matinée passait bien vite dans un mélange de langues diverses et d’éclats de rires. Le séjour allait se poursuivre avec un rallye dans la ville du Havre, une visite du musée Malraux avec des activités en ateliers, un tournoi de thèque (sport régional normand), un dîner collectif et en point d’orgue une visite de Paris en bateau-mouche.

Encore cinq mois de travaux et deux mobilités en Slovaquie et Espagne et il sera temps de tourner la page de ce projet. 
Il ne fait aucun doute que les enseignants auront atteint les objectifs fixés : ouvrir leur école à l’Europe, mettre des étoiles dans les yeux de leurs élèves, les sensibiliser à l’autre, sa culture, sa langue, ainsi qu’à leur propre patrimoine.