Éducation prioritaire : Ressources

Ressources nationales

Le référentiel

Rapport de la cour des comptes

DEPP

  • L’état de l’École, n° 30, novembre 2020
    Cette publication présente chaque année depuis 1992 une analyse globale de notre système éducatif fondée sur des indicateurs structurels et pérennes en décrivant les principales évolutions et tendances tout en apportant notamment l’éclairage des comparaisons internationales et territoriales. Les données présentées sont les plus récentes disponibles et portent essentiellement sur la rentrée 2019. L’objectif est d’alimenter le débat public autour de l’école, d’éclairer les choix publics, d’enrichir l’aide au pilotage et de contribuer à l’évaluation du système éducatif français, avec des données de qualité et objectives, pour contribuer a améliorer la réussite de tous les élèves.
    education.gouv.fr/l-etat-de-l-ecole-2020-307185
  • Éducation artistique et culturelle : résultats de l’enquête 2018-2019 dans les écoles et les collèges
    Note d’Information n° 20.40 – novembre 2020 Au cours de l’année 2018-2019, près de trois élèves sur quatre ont été touchés par au moins une action ou un projet relevant de l’éducation artistique et culturelle (en dehors des enseignements obligatoires) : 80 % dans le premier degré et 59 % dans les collèges. Cette part est stable par rapport à l’année précédente. Les disparités de l’offre en matière d’action ou de projet sont en partie liées aux caractéristiques des établissements scolaires, notamment au nombre d’élèves, à leur profil social, à la présence ou non d’un coordinateur ou d’un référent EAC. La part de collégiens bénéficiant d’actions ou de projets EAC est plus élevée en éducation prioritaire. Elle est de plus en hausse cette année. Outre les actions et projets EAC, près de 100 % des écoles et des collèges organisent au moins une activité en lien avec l’éducation artistique et culturelle (sortie culturelle, rencontre avec un artiste, clubs, etc.). Plus de huit écoles et neuf collèges sur dix sont engagés dans un partenariat avec au moins une structure ou un acteur artistique et culturel. À la différence du premier degré, les collèges se distinguent par une surreprésentation des filles dans certaines activités comme les clubs de danse, de théâtre ou les chorales. En 2018-2019, 63 % des écoles et 92 % des collèges proposent l’activité « chorale » ; ces valeurs sont en hausse par rapport à l’année précédente.
    education.gouv.fr/education-artistique-et-culturelle-resultats-de-l-enquete-2018-2019-dans-les-ecoles-et-les-colleges-307218
  • Cedre 2008-2014-2019 Mathématiques en fin d’école : des résultats en baisse
    Note d’Information n° 20.33 – septembre 2020
    Les performances en mathématiques des élèves de CM2 sont en baisse en 2019 alors qu’elles étaient restées stables entre 2008 et 2014. Ce repli concerne aussi bien les élèves « à l’heure » que les élèves en retard. Il est aussi comparable chez les filles et les garçons, même si ces derniers demeurent plus performants. On observe des écarts importants des performances selon le profil social des écoles. De plus, la baisse n’affecte pas celles accueillant les élèves les plus favorisés socialement. Ces résultats confirment l’hétérogénéité des niveaux déjà observée en 2014 mais aussi à l’entrée en sixième. Par ailleurs, lorsque les élèves sont interrogés sur leur rapport aux mathématiques, on constate une dégradation de l’attractivité des mathématiques.
    education.gouv.fr/cedre-2008-2014-2019-mathematiques-en-fin-d-ecole-des-resultats-en-baisse-306336
  • Cedre 2008-2014-2019 Mathématiques en fin de collège : des résultats en baisse
    Note d’Information n° 20.34 – septembre 2020
    Les performances en mathématiques des élèves de troisième sont en baisse en 2019 par rapport à 2014. Un repli comparable avait déjà été constaté entre 2008 et 2014.La proportion d’élèves en difficulté continue d’augmenter pour atteindre près d’un élève sur quatre et les performances des élèves sont plus hétérogènes. Les écarts de performances entre filles et garçons, toujours à l’avantage de ces derniers, se réduisent graduellement depuis 2008. Ils sont cependant toujours significatifs en 2019. Si la performance reste liée au profil social des élèves, la baisse entre 2014 et 2019 concerne particulièrement les collèges les plus favorisés. Celle observée entre 2008 et 2014 ne les avait pas affectés et avait plutôt touché les collèges les moins favorisés. L’usage du numérique en classe reste très centré sur l’enseignant. Enfin cette évaluation montre que les élèves gardent une image positive de la discipline, mais restent anxieux face aux évaluations notées.
    education.gouv.fr/cedre-2008-2014-2019-mathematiques-en-fin-de-college-des-resultats-en-baisse-306338
  • 820 000 élèves évalués en début de sixième sur support numérique en 2019 : des niveaux de maîtrise contrastés selon les caractéristiques des élèves et les académies
    Note d’Information n° 20.13 – avril 2020
    En 2019, l’ensemble des élèves de sixième ont été évalués en français et en mathématiques sur support numérique (820 000 élèves dans plus de 7 000 établissements) pour la troisième année consécutive. En français, plus de huit élèves sur dix ont une maîtrise satisfaisante ou très bonne des connaissances et des compétences évaluées en début de sixième. En mathématiques, ils sont presque sept sur dix. Ces résultats sont très proches de ceux observés en 2018. Les écarts entre académies restent importants. Si la tonalité sociale des académies est susceptible d’expliquer une partie de ces écarts, certaines se distinguent toujours par de meilleurs résultats que ceux attendus compte tenu des profils sociaux de leurs élèves. Ainsi, l’analyse des écarts de maîtrise entre élèves selon leur origine sociale montre que certaines académies parviennent à combiner efficacement performance et équité à l’entrée au collège.
    education.gouv.fr/820-000-eleves-evalues-en-debut-de-sixieme-sur-support-numerique-en-2019-303282
  • Évaluations point d’étape à mi-CP 2019-2020 : premiers résultats
    Note d’Information n° 20.14 – avril 2020
    En janvier 2020, l’ensemble des élèves de CP ont été évalués en français et en mathématiques (près de 800 000 élèves dans 31 000 écoles). Ce point d’étape, en milieu d’année scolaire, permet de mesurer l’évolution des acquis des élèves dans certains domaines de la lecture, de l’écriture et de la numération. En français, un peu moins des trois quarts des élèves sont entrés correctement dans la lecture. En mathématiques, dans le domaine de la résolution de problèmes, les difficultés constatées en début de CP, comme en début de CE1, se confirment pour les élèves de CP à mi-parcours. Pour les exercices reconduits à l’identique entre mi CP 2019 et mi CP 2020, les performances sont en hausse en lecture de mots, écriture de syllabes, écriture de nombres et pour l’exercice de la ligne numérique. On observe une stabilité en compréhension de phrases, lecture de texte, écriture de mots et résolution de problèmes. Comme cela a déjà été observé dans d’autres dispositifs d’évaluation, les écarts sont importants entre les élèves accueillis dans le secteur public hors éducation prioritaire et les élèves de REP et de REP+, plus souvent en difficulté. Cependant, ces écarts diminuent entre le début du CP et la mi- CP, comme en 2019 et dans les mêmes proportions. Les filles présentent des performances plus assurées dans les différents domaines évalués en français. Ce n’est pas le cas en mathématiques où les garçons affichent de meilleurs résultats, mais de façon moins marquée qu’en début de CE1.
    education.gouv.fr/evaluations-point-d-etape-mi-cp-2019-2020-premiers-resultats-303441
  • Dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire : exploitation des enquêtes auprès des enseignants après deux années de déploiement
    Note d’Information n° 20.15 – avril 2020
    Les données collectées dans le cadre de l’évaluation de la mesure de dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire offrent une photographie inédite du climat et du fonctionnement de la classe, des pratiques d’enseignement ainsi que du ressenti des enseignants exerçant en classes réduites à 13 élèves en moyenne. Les circonscriptions se sont fortement impliquées dans la mise en œuvre de la mesure de dédoublement. L’ensemble des enseignants interrogés, qu’ils exercent ou pas en éducation prioritaire, ont bénéficié d’un surcroît de formation en 2018-2019. En classe de CP dédoublé, les enseignants se sentent plus confiants dans leur capacité à faire réussir tous les élèves, à gérer la classe et à pratiquer la différenciation pédagogique. Ils ont également davantage confiance dans les capacités de leurs élèves. Leurs pratiques de classe sont tournées vers le soutien des élèves et la stimulation cognitive. Elles favorisent la différenciation pédagogique tant pour l’enseignement du français que pour celui des mathématiques.
    education.gouv.fr/dedoublement-des-classes-de-cp-en-education-prioritaire-303210

Stage troisième

Ressources académiques

Axe 1 : Garantir l’acquisition du "Lire, écrire, parler" et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun

Contenu à venir ...

Axe 2 : Conforter une école bienveillante et exigeante

Contenu à venir ...

Axe 3 : Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire

Contenu à venir ...

Axe4 : Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative

Contenu à venir ...

Axe 5 : Accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels

Contenu à venir ...

Axe 6 : Renforcer le pilotage et l’animation des réseaux