États généraux du numérique en Normandie

Les 5 et 6 octobre derniers ont eu lieu les états généraux du numérique en Normandie. Cette opération visait à mobiliser l’ensemble des acteurs concernés autour des enjeux du numérique pour l’éducation.

Afin de tirer les enseignements de la crise sanitaire de la Covid-19, valoriser les réussites et renforcer la stratégie numérique éducative, Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a souhaité l’organisation d’Etats généraux du numérique pour l’Éducation à Poitiers les 4 et 5 novembre.    
Au préalable, des états généraux du numérique (EGN) académiques ont été organisés en octobre pour alimenter une réflexion commune sur la transformation numérique de l'Éducation. 

Les EGN de l’académie de Normandie

Dans un premier temps, une large consultation nationale a été engagée auprès de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, qu’ils soient élèves, professeurs, parents, agents ou personnels d’encadrement, les collectivités territoriales, les associations ainsi que tous les autres acteurs et partenaires de l’Éducation. 

Elle s’est appuyée sur les grands enjeux de la période de confinement :

  • la continuité pédagogique, les continuités éducatives et administratives, 
  • les nouvelles modalités de travail, à distance puis hybrides, 
  • la désynchronisation des temps d’apprentissage et la porosité des lieux d’apprentissage.

Ensuite, la réflexion pour les EGN académique s’est structurée autour de ces enjeux en tenant compte des spécificités locales. Les tables rondes et conférences organisées pour les EGN académiques s’articulaient ainsi autour de 6 problématiques : 

  • Inclusion scolaire et numérique
  • Espace scolaire interrogé par le numérique
  • Écoles rurales et numérique
  • Formation professionnelle et numérique en Normandie
  • Travail personnel des élèves en classe et hors la classe : quelle place pour le numérique ? 
  • Enseignement à distance et hybride : quels usages du numérique ?

Il en découle aujourd’hui six actions académiques.

Inclusion scolaire et numérique

Former tous les AESH aux outils et services numériques éducatifs mobilisés dans les établissements.

Espace scolaire interrogé par le numérique

Organiser pour les élus des collectivités territoriales, les associations de parents d’élèves et les cadres de l’académie des visites d’écoles et de collèges mettant en œuvre les usages pédagogiques du numérique.

Attention, cette proposition est soumise à l’évolution des contraintes que la crise sanitaire fait peser sur les écoles, les collèges et les déplacements des personnes.

Écoles rurales et numérique

Mettre en place des journées itinérantes numériques dans les écoles et secteurs ruraux pour présenter aux élus, aux parents, aux enseignants, les usages concrets du numérique éducatif en classe.

Formation professionnelle et numérique en Normandie

Mutualiser et co-construire des ressources numériques pour la voie professionnelle.

Travail personnel des élèves en classe et hors la classe : quelle place pour le numérique ?

Mettre en œuvre le dispositif « devoirs faits » à distance grâce au numérique.

Une expérimentation « devoirs faits » à distance est lancée dans les 5 départements depuis la rentrée. Une vingtaine d’établissements sont engagés avec un point commun : un fort pourcentage d’élèves dépendant des transports scolaires, donc contraints de quitter le collège après les cours.

Chaque équipe élabore son protocole en conformité avec le projet d’établissement et en fonction des besoins identifiés (aide, explicitation, remise à niveau, remédiation, prévention du décrochage …). Les modalités retenues sont communiquées aux parents dans les meilleurs délais, qu’il s’agisse par exemple pour l’enseignant d’ouvrir des salles virtuelles pour des travaux de groupe à distance, d’un rendez-vous pour un petit groupe en visio-conférence ou d’une permanence téléphonique de type BAR – Bureau d’Aide Rapide - pour élucider une consigne ou débloquer une situation, ou encore d’une classe virtuelle permettant l’oral à distance quand l’écrit reste un frein.

Enseignement à distance et hybride : quels usages du numérique ?

Expérimenter un enseignement hybride de la spécialité Littérature, langues et cultures de l’antiquité - LLCA - au lycée .

Deux établissements sont volontaires, le lycée La Morandière à Granville (50) et le lycée Jeanne d’Arc à Rouen (76) et sont engagés dans une expérimentation d’enseignement à distance et hybride pour l’enseignement cette spécialité.

Ces échanges sur deux jours ont permis de valoriser et partager les expériences et initiatives innovantes conduites dans l’académie et également d’alimenter la réflexion des états généraux nationaux.