"European Challenges in Innovative Research Diagnostic Methods in Life Science".

Le lycée Léopold Sedar Senghor d’Évreux est l’un des partenaires d’un projet européen Comenius 2013-2015 sur les méthodes innovantes de diagnostic en sciences de la vie.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Le décryptage du génome humain et de nombreux virus et bactéries en 2003 a ouvert de nouvelles possibilités pour le diagnostic dans le domaine médical, mais aussi dans les domaines de l’agriculture ou de la protection de l’environnement. 
Ces nouvelles méthodes de diagnostics ont vu le jour grâce à une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires des maladies qui ont permis l’élaboration de techniques plus sensibles et plus rapides. De plus, ces nouvelles méthodes ont un énorme potentiel d’économies dans les soins de santé, mais aussi, en relation avec la croissance démographique mondiale, dans l’agriculture et la protection de l’environnement. Elles devraient permettre dans les prochaines années la création de nombreux emplois

Hormis les objectifs généraux de l’amélioration des compétences en anglais des élèves et d’une meilleure connaissance de la culture et des traditions des autres pays européens, ce projet a pour objectifs spécifiques de : 

  • développer des centres de compétences pédagogiques dans le domaine des diagnostics innovants en science de la vie dans chaque lycée partenaire du projet ;
  • développer avec l’ensemble des partenaires des modules pédagogiques (théoriques et pratiques) basés sur l’expérimentation et portant sur des thèmes concernant ces techniques de diagnostics innovantes. Ces modules seront présentés sur une plate forme Internet comenius-biotech.spip.ac-rouen.fr, regroupant protocoles expérimentaux, vidéos de présentation des manipulations, informations théoriques… ;
  • stimuler l’intérêt d’un grand nombre de lycéens pour ce domaine de recherche en particulier au travers d’un système d’étudiant « mentors » qui auront la charge, après avoir reçu la formation nécessaire, de partager leurs connaissances avec d’autres étudiants.

Les partenaires du projet :

  • Niels Stensen Gymnasium, Hambourg, Allemagne
  • Johanna Wittum Schule, Pforzeim, Allemagne
  • Kollegium Kalksburg, Vienne, Autriche
  • IES Aynadamar, Grenade, Espagne Lycée Léopold Sédar Senghor, Évreux,
  • France Fenyl Gyula Kollégium ,Miskolc, Hongrie
  • Vilniaus Jezulitu Gimnazja, Vilnius, Lituanie
  • Biskupské Gymnazium, Brno, République Tchèque
  • Gymnazium vs Frantika Assiskéh, Levoca, Slovaquie
  • Gymnasium Muttenz, Basel, Suisse
  • Tevitol High School, Istambul, Turquie

Pendant les deux années du projet, chaque partenaire prépare dans son établissement des protocoles, présentations multimédia… sur les trois modules retenus. Lors des rencontres entre les partenaires, ces travaux sont évalués, mutualisés et optimisés pour aboutir à un module pédagogique unique. En parallèle, les étudiants « mentors » sont formés. 

Module n°1 :

Les empreintes génétiques en médecine légale
Détection de la présence d’OGM dans un aliment

  • Rencontre préparatoire des équipes enseignantes et des étudiants « mentors » en octobre 2013 (Brno, République tchèque)
  • Regroupement des élèves et des enseignants en février 2014 (Pforzheim, Allemagne) : réalisation des expériences et conférences théoriques.
  • Rencontre des équipes enseignantes en mai 2014 (Hambourg, Allemagne) pour l’évaluation et la mutualisation des travaux de chaque partenaire et l’optimisation du module.

Module n°2

Preuve de l’infection par Erwinia des pommes de terre
Le diagnostic de maladie neurologique NCL par PCR

  • Rencontre préparatoire des équipes enseignantes et des étudiants « mentors » en mai 2014 (Hambourg, Allemagne) -Regroupement des élèves et des enseignants en septembre 2014 (Vienne – Autriche) : réalisation d’expériences et conférences théoriques.
  • Rencontre des équipes enseignantes en février 2015 (Miskolc, Hongrie) pour l’évaluation et la mutualisation des travaux de chaque partenaire et l’optimisation du module.

Module n°3

Identification d’une espèce bactérienne responsable d’une infection nosocomiale.
Détermination du meilleur antibiotique et de la concentration nécessaire pour arrêter cette infection.
Détermination de l’origine de cette contamination nosocomiale.

  • Rencontre préparatoire des équipes enseignantes et des étudiants « mentors » en février 2015 (Miskolc, Hongrie)
  • Regroupement des élèves et des enseignants en avril 2015 (Évreux, France) : réalisation des expériences et conférences théoriques
  • Rencontre des équipes enseignantes en juillet 2015 pour l’évaluation et la mutualisation des travaux de chaque partenaire et l’optimisation du module et la production du rapport final du projet.

Le programme touche donc à sa fin, et du 13 au 18 avril 2015 les élèves de 1ère et Terminale STL (Sciences et Technologies de Laboratoire) Biotechnologies, encadrés par des enseignants de l’équipe de Biochimie Génie Biologique ont accueilli 60 élèves et 20 accompagnateurs de 9 pays européens au sein de leur établissement. Les conférences et travaux pratiques ont donné lieu à des scènes dignes de la tour de Babel. Le ton était donné dès le premier exposé sur les infections nosocomiales, réalisé en anglais par un binôme germano-espagnol à des élèves natifs de Slovaquie ou Turquie entre autres. 
Au vu de la qualité des échanges et de la richesse du programme, nul doute que le bilan qui sera effectué en juillet 2015 sera positif. Et que tous les jeunes intervenants auront pleinement pris conscience de l’importance de l’anglais dans le domaine scientifique !

http://senghor-lyc.spip.ac-rouen.fr/spip.php