Euroscol : lycée hôtelier Georges Baptiste, Canteleu

Temps de lecture 3 minutes

Pourriez-vous nous présenter très brièvement votre établissement ?

C’est un lycée des métiers de l’Hôtellerie-Restauration et de la Boulangerie situé à Canteleu, sur les hauteurs de Rouen. Nous accueillons 550 élèves et 200 stagiaires Greta à l’année car nous sommes aussi investis dans la formation continue des adultes. Nous formons les jeunes du CAP au BTS, ainsi que des mentions complémentaires. Il y a 200 élèves en internat. 

Quelle est la place de l’international dans votre projet d’établissement ?

Elle est primordiale. Notre but est de faire découvrir d’autres mondes professionnels à nos élèves et de leur faire vivre des expériences uniques. Le souhait a été que les équipes puissent se mobiliser autour de ce projet en lien avec ce qui était demandé aux niveaux ministériel et académique. Il y a eu un gros travail effectué et l’établissement a maintenant une réelle dynamique. Aucune discrimination n’est effectuée sur les sections : le même effort est fait en boulangerie qu’en restauration.

Qui sont les acteurs de la promotion des langues vivantes et des projets à l’international  ?

À la base, il y a le chef d’établissement qui a très largement influé. Il a été à l’origine du tout premier projet Erasmus+ de l’établissement et est l’âme de l’international dans ce lycée. Ensuite, petit à petit, le cercle s’est élargi et maintenant des enseignant-e-s autres que les professeur-e-s de langue s’investissent. Un exemple, cette année quatre enseignant-e-s présentent la certification DNL. C’est toute une dynamique qui s’est mise en place ces quatre dernières années.

Quelles en sont les actions phares ?

Notre projet Erasmus+, les échanges d’élèves avec l’entreprise Wolkonsky en Russie pour la section boulangerie, ProTandem avec l’Allemagne et nos échanges avec l’ITHQ au Québec.

Que représente le label Euroscol pour vous ? 

Un gage de qualité au niveau de l’accompagnement à la mobilité. C’est une distinction complémentaire qui pourra peut-être nous permettre de fonder plus facilement des partenariats et/ou d’attirer de nouveaux élèves.

Quelles sont les perspectives d’avenir ?

Que 100% de nos élèves accomplissent une mobilité à l’étranger au cours de leur scolarité chez nous ! Et échanger avec de nouveaux pays européens, comme la Croatie par exemple.