Graines d'Euro reporters 2018

Venus de Fécamp ou encore Harfleur, six collèges et deux lycées du bassin d’éducation et de formation du Havre se sont retrouvés au lycée Schuman-Perret à l’occasion de la sixième édition de la manifestation « Graines d’Euro reporters ».

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 3 minutes

Les seize équipes formées de trois à cinq élèves accompagnés d’un-e ou plusieurs professeur-e-s et assistant-e-s de leur établissement ont chacune rédigé un article en français ou langue étrangère (allemand, anglais, espagnol…) ou enregistré une émission de radio sur la ville du Havre afin de gagner un des prix mis en jeu – meilleur article en langue française, meilleur article en langue étrangère, meilleure illustration, meilleure émission de radio, coup de cœur du jury - et  récolter le précieux diplôme témoin de leurs premiers pas dans le journalisme. Béatrice Robert, proviseure, les a tous et toutes accueillis en salle polyvalente avant de céder la place à Émilie Chapelle et Sylvain-Jean Litou, professeurs de l’établissement, qui ont mené cette manifestation avec brio. Un échange avec une journaliste de FR3 Baie de Seine, puis les équipes étaient confiées aux bons soins des élèves de la classe de 1ère STMG qui allaient les guider et les assister tout au long de la journée. Pendant une heure, les journalistes en herbe prenaient connaissance du dossier de presse qui avait été réalisé par leurs camarades  de STMG sur le thème « Le Havre : une ville de culture(s) » avant de rencontrer un spécialiste havrais du domaine concerné (photographe, écrivaine …). Un moment de partage apprécié de tous !

Après une pause méridienne bien méritée, il était temps de rentrer dans le vif du sujet : la rédaction, l’illustration et la mise en page au format A4 en pdf de leur article. Un impératif : avoir terminé pour 16 heures. Pendant le goûter fourni par l’établissement, un jury composé d’élèves et d’enseignant-e-s délibérait. Une cérémonie de remise des prix concluait cette  journée qui laissera à tous et toutes de bien beaux souvenirs.

Et si le vent soufflait et disséminait ces petites graines dans d’autres BEF de l’académie ?

Que d’articles pourraient fleurir du Tréport à Nonancourt !