Hej. Välkommen till Sverige.

Projet Erasmus+ KA1 ou KA2 ?
Pourquoi choisir ?

Temps de lecture 4 minutes

C’est ce que s’est dit Olivier Pennamen, professeur de scierie au lycée du bois à Envermeu.

Alors qu’aucune action n’était menée à l’international, l’arrivée en 2014 de Sébastien Vial, proviseur, allait donner un souffle nouveau à l’établissement. Fort de son carnet d’adresses, il lançait un projet Comenius 2014-2016 auquel était étroitement lié Olivier Pennamen. Parallèlement, les deux hommes participaient à l’élaboration d’un projet KA2 2015-2018 SILVAforum avec des partenaires autrichiens, finlandais,  luxembourgeois, roumains et suédois. L’objectif est l’échange de bonnes pratiques dans le cadre de l’enseignement de la forêt et la production d’outils pédagogiques innovants pour l’enseignement de cette matière tels qu’applications pour smartphones, tutoriels vidéos et glossaires multilingues spécialisés dans le vocabulaire de la scierie. Deux phases de mobilités ont rythmé ce projet : une première qui a concerné uniquement les enseignants pour la mise au point des outils et des échanges de pratique et la seconde pour que les élèves puissent tester les outils développés. Un beau succès, mais un détail chagrinait cependant Olivier Pennamen. Ce projet réalisé avec des écoles forestières uniquement ne concernait que des élèves de la partie agricole du lycée. Quid des scieurs et des constructeurs bois qui relèvent de l’Éducation nationale ? Afin d’intégrer toutes les filières du lycée, le lycée a monté un projet KA1 avec son partenaire suédois : SAWMILLtraining qui court de 2016 à 2018. Il s’agit d’un projet de mobilités autour de la production et du classement mécanique de sciages pour la construction bois. Trois phases de mobilités en Suède se sont succédé : deux semaines pour deux enseignants suivies de deux semaines pour quatorze élèves en octobre 2017 au lycée professionnel de Tvaaker et enfin un mois de stages en janvier 2018.

Au total, sur l’ensemble des deux projets ce ne sont pas moins de quarante mobilités d’élèves (sur un total de 200 élèves dans l’établissement) qui auront été réalisées. Par ailleurs, tous les élèves de première et des enseignants de divers matières ont été concernés dans la phase de sélection par le biais des aides personnalisées. Pendant un an, le thème en aura été la mobilité du mois d’octobre en Suède et tous les élèves auront concouru pour gagner le droit d’avoir une place dans l’avion. Que de chemin parcouru depuis 2014 ! Le pari d’Olivier Pennamen est gagné et, à l’instar d’Abba, il peut déclarer « I’ll cross the stream, I have a dream ». Il a affronté tous les courants et fait vivre le rêve d’ouverture à l’international dans son établissement !

Un nouveau moment fort devrait être la tenue de défis technologiques internationaux en avril 2018 avec la participation de tous les partenaires du projet SILVAforum.