On ira tous au Royaume-Uni

Une école entière qui part en voyage scolaire à l'étranger ? Cela ne se peut guère, cela ne se peut pas.
Et pourtant...

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Dans le bus qui les amenait à Londres le 16 mars 2015, tous les élèves de l'école "Le pré vert" de Pinterville auraient pu reprendre en choeur la chanson suivante :


« Qu'on soit petit ou qu'on ait grandi, on ira. 
Tous les CP et tous les CM,
Toutes les professeures et tous les élèves,
On ira tous au Royaume-Uni. 
On ira tous au Royaume-Uni, même moi !»

En effet, Anne-Sophie Frétar, Claire Brunel et Charlotte Dieudonné, les trois enseignantes de l’école primaire de Pinterville, ont réussi ce pari un peu fou : mobiliser l’ensemble de leurs élèves et leur faire tous traverser la Manche ! 
Leur objectif était de monter un projet fédérateur au sein de l’école qui permettrait aux 53 élèves de vivre les apprentissages différemment, de s’entraider et de découvrir un autre cadre de vie. Leur première mission ? Convaincre les parents, surtout ceux des enfants les plus jeunes. Taux de réussite ? 90%, un score remarquable ! Seuls cinq élèves de CE1 manqueraient à l’appel, leurs parents les trouvant trop jeunes pour un tel déplacement, mais les professeures ont eu la joie de constater que leurs quatre élèves de CP seraient du voyage.
Commençait alors un long travail de préparation afin que le séjour soit profitable à tous. Lecture de différents types de textes (albums, documentaires, romans, contes, …) adaptés selon le niveau des enfants : de "Bogueugueu va à Londres" aux "Enquêtes de Sherlock Holmes", en passant par "Harry Potter", exposés sur le Royaume-Uni, rédaction d’articles pour le blog de l’école, correspondances avec les correspondants de Brighton, un long fil rouge de déroulait. Une pelote entière même, car la pluri-disciplinarité était à l’ordre du jour : lecture de cartes et du plan de Londres, calculs relatifs au voyage : durée, distance, coûts divers, travail sur Internet, histoire d’Angleterre en cycle 3, étude de chansons et musique anglaises, maquettes de monuments londoniens ou dessins de jardins à l’anglaise, … aucune discipline ne manquait à l'appel.

Le vivre ensemble était le second gros volet du projet : respecter des consignes simples en autonomie, être persévérant dans toutes les activités, s'impliquer dans un projet collectif, comprendre les notions de droit et devoirs et les mettre en application, tels étaient les grands axes envisagés. Des groupes inter-niveaux de 6 à 7 élèves étaient composés à l’image des "Houses" britanniques. Travail en équipes, conseil de classe hebdomadaire, les groupes se cimentaient au cours des mois. Pendant le séjour à l’auberge de jeunesse de Londres, les élèves étaient répartis dans les chambres selon ces mêmes "Houses", les plus jeunes sous la responsabilité des cours moyens. Un excellent moyen de former de futurs citoyens responsables. 

Le retour en France ne marqua pas la fin de cette belle aventure. Des ateliers, et un spectacle de fin d’année sous le signe de l’Angleterre et du voyage qui a ravi les parents, les enseignantes de « Pintertown » pouvaient tourner la page 2015 avec la satisfaction d’avoir écrit une bien belle histoire.