Les centres d'excellence de formation technique à l'étranger (CEFTE)

Dans le cadre de la valorisation du savoir-faire éducatif français en formation professionnelle, le développement de l'exportation des formations technologiques et professionnelles est stratégique pour le rayonnement international de la France sur les plans scientifique, industriel et économique. Les Centres d'excellence de formation technique à l'étranger (CEFTE) constituent, à cet effet, un élément d'influence de la France dans le secteur de l'éducation et de la formation.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 5 minutes

Le dispositif des centres d'excellence participe de la politique d'ouverture internationale des académies et valorise leur expertise. L'investissement des académies dans l'aide accordée à ce dispositif de coopération éducative en formation professionnelle offre une véritable plus-value à leur politique internationale. Il représente pour les entreprises françaises, grands groupes, entreprises de taille intermédiaire (ETI), petites et moyennes entreprises (PME), associations, fondations ou fédérations d'entreprises implantées à l'international, une aide en mettant en place des programmes de formation professionnelle et technique de qualité adaptés à leurs besoins de recrutement locaux, mais également aux contextes scientifique et industriel du pays.

Le dispositif des CEFTE doit permettre la consolidation de la relation avec les entreprises françaises et la valorisation des formations de la voie professionnelle et technologique. Il contribue au développement de la mobilité des enseignant-e-s et des élèves français-e-s de la voie professionnelle à travers des partenariats entre les CEFTE, les établissements des pays partenaires, les établissements publics locaux d'enseignements (EPLE) et les campus des métiers et des qualifications (CMQ).

Il participe également à la réponse aux enjeux éducatifs et sociétaux, conformément aux engagements présidentiels . La proposition éducative française intègre l'enjeu technologique lié à la dimension industrielle et l'enjeu sociétal lié à la montée en compétence des formateurs/trices locaux et locales, permettant ainsi d'accroître l'employabilité des jeunes dans le cadre du développement économique durable du pays.

Le développement de méthodes pédagogiques innovantes au sein des CEFTE a également pour objectif d'enrichir l'offre en matière de numérique éducatif. La mutualisation des productions pédagogiques en langue étrangère avec les académies doit augmenter les ressources mises à disposition des enseignant-e-s dans le cadre des Enseignements Technologiques en Langue Vivante.

  • Public


Le dispositif des CEFTE est ouvert aux personnels de direction, d'inspection et enseignant-e-s titulaires du second degré ayant une expérience avérée dans le domaine de la formation et de la coopération qui peuvent postuler lors des appels à candidatures. Au sein du CEFTE, l'expert-e technique assure la formation technique et pédagogique des professeur-e-s et formateurs/trices locaux/locales et participe à la gestion du centre en tant que codirecteur/trice.

  • Durée


La durée de la mission de l'expert-e technique est d'une durée d'un an renouvelable deux fois, dans la limite maximale de trois ans pour permettre la réalisation des objectifs fixés.

  • Caractéristiques


Pour chaque projet de création de CEFTE, un appel à candidatures est diffusé par la Direction générale des ressources humaines (DGRH) dans toutes les académies auprès des DAREIC, DAFPIC et corps d'inspection sous la forme d'une fiche de poste détaillée établie par le FEI. Les candidats intéressés devront adresser leur CV et leur lettre de motivation au FEI.

  • Opérateur


France Éducation International - FEI (ex Centre international d'études pédagogiques - CIEP).