Les tribulations d’une chinoise à Neufchâtel-en-Bray

Dans le cadre du programme « Enseignants de chinois volontaires », des étudiants qui ont obtenu un diplôme égal ou supérieur à la licence - ou des enseignants qui ont déjà exercé – dans des disciplines littéraires ont la possibilité de passer une année à l’étranger au terme d’une formation rigoureuse.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 4 minutes

Ce programme joue un rôle extrêmement positif en aidant les pays étrangers à développer leur enseignement du chinois mais aussi en renforçant les échanges culturels et éducatifs entre la Chine et l’étranger, et plus généralement en travaillant à une meilleure compréhension mutuelle et à l’amitié entre la Chine et les autres pays.

Le chinois occupe une place grandissante au lycée Georges Brassens de Neufchâtel-en-Bray. Sous l’impulsion de Ning Boutillon, professeure de chinois, ce ne sont pas moins de soixante élèves qui suivent cette année les cours de chinois LV3. Un voyage en Chine a eu lieu en 2015, des ateliers culinaires ou de calligraphie se sont déjà tenus dans l’établissement et une convention avec le lycée LongShan à Ningbo a été signée le 27 septembre 2016 au rectorat de Rouen.

C’est donc en toute logique que Gérard Quenesson, proviseur lors de l’année scolaire 2015-2016, avait accepté d’accueillir Danmi Wu, jeune étudiante chinoise, à la rentrée 2016. Seule représentante de ce programme dans l’académie, elle avoue n’avoir eu aucun problème d’adaptation, si ce n’est son manque d’appétence pour le fromage local et se déclare ravie d’avoir l’occasion de découvrir la « vraie France » et de voir sa pratique du français progresser. Toujours disponible pour les élèves de l’établissement qui l’apprécient grandement, elle ne regrette nullement ce choix de passer un an loin de chez elle et espère que cette expérience lui sera profitable professionnellement. Ning Boutillon se félicite de sa présence car, en dehors de l’aide apportée lors des cours - notamment pour un entraînement à la pratique de l’oral - Danmi a présenté des exposés sur la culture chinoise, animé des ateliers de tissage chinois, calligraphie, papier découpé, mené des animations à l’occasion du nouvel an chinois ou encore présenté le cours de chinois au collège ou parlé de la Chine aux élèves de BTS. Une expérience à renouveler tous les ans, selon elle, au vu de l’engouement suscité auprès des élèves.

Hassan El Yousfi, qui a succédé à Gérard Quenesson, parle d’une expérience très intéressante et se déclare favorable à une reconduction de ce programme car, à ses yeux, la présence de la jeune Chinoise est un plus pour les élèves de Neufchâtel-en-Bray. Il apprécie l’ouverture sur le monde qu’elle leur apporte et estime que cet échange avec la Chine devrait se construire et se consolider dans le temps.