Levez les yeux ! : Journées nationales de l'architecture

Une journée nationale de l’architecture dans les classes, action de sensibilisation à l’architecture dans l'Académie de Normandie.

Vous trouverez ci-dessous les retours vécus par les élèves de l'opération "Levez les yeux! ", dans l'académie.

Les architectes dans les classes

Vendredi 15 octobre, en ouverture des Journées nationales de l’architecture, 29 architectes partaient à la rencontre de près de 900 élèves partout en Normandie avec Territoires pionniers, pour des échanges, balades et ateliers pratiques sur le thème des «matières à construire». Découvrez le diaporama de cette journée !

DIAPORAMA ici

Lycée Laplace de Caen

La thématique retenue était métiers des études et de la modélisation numérique du bâtiment.

Mathilde Deschepper, architecte HMONP a accompagné les élèves de 2MNB ( seconde professionnelle). Vous pouvez retrouver le déroulé et les différents temps forts de cette journée dans le diaporama.

Collège Jean Racine d'Alençon

la thématique était "repérer, nommer et reconnaître les "matières à construire".

Cette année la priorité est donnée, avec l'aide -éclairée- de l'architecte Russel JAGGER (cabinet RJA, situé rue Ampère à Alençon) à repérer, nommer, reconnaître les "matières à construire" de notre ville d'Alençon."C'est la deuxième fois que j'interviens auprès du public collégien de Racine. Je trouve cela très intéressant et stimulant. Les élèves sont très désireux d'apprendre. Les questions ne sont pas toujours celles attendues et nous obligent à être plus accessibles, plus compréhensibles par tous".

Quel est le métier d'architecte ? Avec quelles matières construisions-nous en Normandie hier ? Et aujourd'hui ? Quelles sont les matériaux qui composent notre environnement, d'où viennent-ils, comment sont-ils produits ? Et face aux enjeux écologiques, quelles architectures pour demain ? Autant de thématiques auxquelles ce jeune public se doit d'être sensibilisé.

"Cette première approche de l'environnement construit est essentielle pour mes élèves de cinquièmes avec lesquels nous aurons prochainement pour projet la réflexion et la construction, virtuelle, d'un Eco-Quartier" nous confie Maryline POTTIER professeure de technologie du collège, à l'initiative, avec son collègue d'arts plastiques, Yannick NASSCHAERT, de la rencontre : "L'architecture, ses formes, ses fonctions, ses matériaux, sa relation au site, son "propos" également, sont au coeur de nos réflexions et pratiques en arts plastiques. Encore plus aujourd'hui, pour des élèves dont le collège va très prochainement être reconstruit ! Comprendre toute la réflexion et les choix qui sous-tendent un projet architectural est passionnant pour ces usagers, mais aussi pour ces futurs citoyens".

Un élève : "J'ai bien aimé quand l'architecte nous a parlé de son métier, des ses études. Je ne pensais pas que c'était aussi long. Il nous a même montré des plans". Un autre : "j'ai vu des "coins" d'Alençon que je ne connaissais pas, j'ai envie d'y revenir avec mes parents pour leur montrer". Un autre encore : "Après cette journée, j'ai vu qu'on pouvait associer de l'ancien et du moderne. Je crois que je n'aurai plus le même regard sur l'architecture de ma ville... je suis peut-être plus attentif aux détails".

Et, si c'est une question de "regards", pour paraphraser Arthur Rimbaud et André Breton, en architecture comme pour d'autres formes artistiques, peut-être faut-il pour "changer la vie", "changer la vue".

Consulter la vidéo.

Collège Jacques-Yves Cousteau de Caudebec-Lès-Elbeuf

La thématique retenue était "Le lien entre l'intérieur et l'extérieur".

Une formation menée par le CAUE 76 fin septembre a accompagné l'action. Des étudiants de master de l'ENSA Normandie sont intervenus dans les classes.

Au collège Jacques-Yves Cousteau, à Caudebec-lès-Elbeuf (76) Tristan Bachelet (intervenant) et Mathieu Bourry (enseignant) ont sensibilisé tous les élèves de 3e autour du projet "expression graphique éphémère in-situ".

La journée fut très riche : étudiant en master à l'école nationale d'architecture de Darnétal, Tristan Bachelet a décliné les étapes de son parcours de formation et ses aspirations professionnelles. Attentifs et curieux, les élèves lui ont posé de nombreuses questions.

La thématique "intérieur-extérieur" a été introduite en posant des questions aux élèves, notamment avec un plan du collège, où nous avons déterminé une zone propice à l'étude des rapports entre intérieur et extérieur.

Le projet s'est déroulé en plusieurs phases :

  1. Dessins d'observation.
  2. Verbalisation pour nommer les perceptions, ressentis et compréhensions des élèves.
  3. Conception de projets par groupes à partir d'une consigne.
    Consigne : à partir de ce que vous avez perçu, ressenti et compris des rapports entre intérieur et extérieur, vous aller concevoir et réaliser un travail graphique au scotch coloré directement sur l'architecture du collège. Vous prendrez appui sur les deux verbes d'action suivant : "délimiter", "traverser".
  4. Réalisation des projets.
  5. Prises de vue par les élèves pour rendre compte de leur travail plastique.