PACIEFIQUE, des vagues de mobilités.

Comment les valeurs de citoyenneté nationale et européenne se construisent-elles et interagissent-elles dans le parcours de l’élève ?

Temps de lecture 4 minutes

Telle est la question qui a conduit à la construction du projet PACIEFIQUE (Parcours Citoyen de l’Élève : se Former, Innover, se Questionner en Europe). Il s’agit d’un projet de mobilité interacadémique déposé dans le cadre de l’appel à propositions 2019 du programme Erasmus+. C’est un programme de formation des personnels d’encadrement en contexte éducatif européen qui s’adresse aux personnels de direction et aux personnel d’inspection des académies de Caen et de Rouen.

Les objectifs en sont notamment de :

  • renforcer la qualité et la pertinence de la formation continue ;
  • intégrer la dimension européenne dans la formation continue des personnels d’encadrement ;
  • améliorer la compréhension des pratiques et des systèmes éducatifs des autres pays européens et découvrir les réalités professionnelles dans les pays partenaires ;
  • construire de nouvelles compétences professionnelles liées à l’instruction d’un dossier européen et la conduite de projet à l’international ;
  • mettre en situation professionnelle en langue étrangère ;
  • proposer des situations professionnelles permettant le travail collaboratif corps d’inspection / personnels de direction ;
  • créer une base académique de personnels d’encadrement ressources ;
  • encourager la diffusion d’une culture de mobilité auprès des enseignants par le biais des corps d’inspection et des chefs d’établissement ;
  • favoriser la transmission des valeurs européennes dans les établissements et encourager la construction d’une identité européenne chez les élèves…

Il s’agit d’envisager la construction de ce parcours depuis le début des apprentissages en privilégiant les axes d’observation suivants :

  • les programmes ;
  • les disciplines ;
  • le parcours citoyen ;
  • les pratiques pédagogiques au quotidien dans les classes ;
  • le champ de la vie scolaire ;
  • les instances de l’établissement ;
  • la politique d’établissement ;
  • les partenariats.

Après un travail effectué en amont (préparation linguistique et culturelle, élaboration du programme d’études et d’observation), des trinômes ou quadrinômes présentant une mixité corps d’inspection / personnels de direction, 1er degré / 2nd degré interacadémique effectuent des mobilités qui prennent la forme de missions d’observation (job shadowing) de courte durée : quatre jours de formation et d’observation et deux jours de voyage. Les pays partenaires pressentis lors de l’élaboration du projet étaient : Allemagne, Autriche, Iles Canaries, Finlande, Grèce, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Roumanie et Slovénie. Les participant-e-s doivent analyser avec les établissements et/ou les services éducatifs partenaires la politique éducative mise en place concernant la thématique du projet.

À leur retour en France il leur incombe de construire ou renforcer les liens tissés avec le partenaire visité afin d’ouvrir de nouvelles perspectives de coopération au profit des élèves et des personnels de leur établissement. Un réinvestissement et une diffusion des compétences et des connaissances développées dans le cadre de ce projet sont attendus dans l’accompagnement de l’équipe enseignante de leur établissement sur les thématiques du projet et l’ouverture vers l’international.