Prix Hippocrène

Entretien avec Émilie Chapelle, professeure d’anglais au Lycée Schuman-Perret, vainqueur du Prix Hippocrène LGT 2015.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 5 minutes

Pourriez-vous nous dire en quoi consiste le concours Hippocrène ?

Il faut compléter un dossier dans lequel on présente le projet que l'on souhaite défendre. Celui-ci doit promouvoir la citoyenneté européenne et comporter une mobilité. En ce qui nous concerne, c'était la première fois que nous rédigions ce dossier. Nous avons été très agréablement surpris lorsque nous avons été sélectionnés au niveau académique et encore davantage quand notre porteuse de projet a été invitée à se rendre à Paris pour le défendre car il avait été retenu par le jury pour la phase finale de sélection ! Dominique Beauchêne, professeur de physique-chimie, a su être convaincante puisque nous avons remporté le prix pour le Lycée général et technologique !

Qui a été concerné dans votre établissement ?

Le projet s'adresse aux élèves de la section européenne anglais du lycée Schuman-Perret qui étaient en seconde l’an dernier et sont dorénavant en première. Ces élèves appartenaient aux différentes secondes de l'établissement, et maintenant ils sont en 1L, ES, S, STL ou STI2D. Nous sommes deux professeurs à intervenir sur la section euro, Dominique Beauchêne et moi-même, mais avons aussi été soutenues dans nos démarches par Sylvie Marie, professeur documentaliste et référente internationale du lycée, ainsi que par notre administration.

Quel a été le thème de votre projet ? Quelles ont été les activités principales ?

Notre projet s'intitule « Science or story ? A collection of European stories about science for the new generation ». Nous travaillons en partenariat avec le lycée polonais Général Sowiński à Varsovie pour ce projet qui s'articule autour de plusieurs thématiques : l'Europe, les sciences, mais aussi la place de la femme dans ces deux domaines. Nous voulions en outre qu'il intègre l’utilisation des TICE et de l'anglais comme langue de communication. Nous avons donc décidé de travailler à des échanges autour de l’écriture de nouvelles reposant sur des faits réels ou fictifs concernant la vie de grands scientifiques et de nous intéresser en particulier à une figure qui faisait le lien entre nos pays et nos thématiques : Marie Curie. Après s'être mutuellement présentés à travers leur ville, leur culture et leurs goûts, les élèves des deux établissements ont écrit des nouvelles sur des scientifiques européens à la manière des nouvelles de Peter Flyn réunies dans la collection intitulée Hemingway's Chihuahua qu'ils avaient auparavant étudiées. Ces nouvelles, réelles ou fictives, ont été publiées sur un site commun, un Tumblr.

En quoi ce projet ouvre-t-il les élèves à la notion de citoyenneté européenne ?

Le projet défend des valeurs essentielles à l'Union européenne : l’importance de la collaboration scientifique, d'étudier, de créer ensemble, ainsi que la place des femmes dans la société. Les premières activités ont permis de mettre à mal certains préjugés quant à la culture de l'autre pays. La mise en œuvre a offert un cadre plus concret aux notions de collaboration et de partage en amenant les élèves des deux pays à produire ensemble un travail exposé au regard de tous sur le Tumblr. De plus, la Fondation Hippocrène a invité neuf de nos élèves à la remise des prix qui s'est déroulée à Strasbourg le 21 mai dernier lors des 10èmes rencontres du Parlement Européen. Ils ont pu visiter la ville, rencontrer les autres lauréats, découvrir le Parlement et assister à une séance de délibération. C'était une expérience inoubliable !

Avez-vous communiqué au niveau de l’établissement ?

Les élèves qui ont participé au séjour à Strasbourg en ont parlé dans leurs classes et ont pu répondre aux questions quant à l'institution par exemple.Toutefois, comme le voyage a eu lieu en fin d'année scolaire, juste avant les examens, il n'a pas été possible d'exploiter davantage ce séjour, mais nous travaillons à un moyen de diffuser davantage l'information cette année. Il en est de même pour le projet : maintenant que les premières nouvelles sont disponibles sur le Tumblr, nous allons pouvoir en faire la promotion !

Et maintenant, envisagez-vous une suite ?

En fait, seule la première partie du projet a été réalisée. Il va donc nous mobiliser encore toute cette année ! En cette rentrée de septembre, les élèves des deux pays s'apprêtent à lire les écrits de leurs correspondants et vérifier la fiabilité des informations avant d'illustrer les nouvelles publiées. Ils travailleront  ensuite sur la question de la place des femmes dans les sciences et dans l'Europe. Une visio-conférence sera aussi organisée pour les deux classes avec une scientifique européenne. Enfin, le point d'orgue de cette année sera la rencontre organisée grâce au prix de 5000 euros offert par la Fondation entre une petite délégation de Polonais et nos élèves de la section euro, à Paris, du 19 au 21 avril 2016, autour de la vie de Marie Curie dans la capitale française. Nous pourrons alors finaliser le projet par l'écriture collaborative d'une nouvelle reposant sur la vie de celle-ci à l'aide des informations collectées lors de ce séjour.