Prix Hippocrène de l'éducation à l'Europe

Il s'adresse aux niveaux primaire et secondaire (collèges, lycées généraux, technologiques et professionnels) de l'enseignement public et privé sous contrat.

Temps de lecture 4 minutes

Le Prix Hippocrène de l'éducation à l'Europe est organisé par la Fondation Hippocrène, en partenariat avec le Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (Direction des Relations Européennes et Internationales et de la Coopération) et avec l'Agence Erasmus+ France / Éducation Formation. 
Il bénéficie de la participation de l’Association Européenne des Enseignants-France (AEDE) et de la Maison de l’Europe de Paris. 

Le Prix Hippocrène appelle à présenter un projet original élaboré par une classe avec son/ses professeur-e-s dans le domaine de la citoyenneté européenne.
Il vise à encourager les échanges avec de jeunes Européen-ne-s et la découverte d’une autre culture, notamment à travers la mobilité. 

Tous les types de partenariats avec un établissement scolaire situé :

  • dans un État membre de l'Union européenne ;
  • dans l'un des quatre pays de l'Association européenne de libre-échange - AELE -  (Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse) ;
  • dans un pays candidat officiel à l'Union européenne (l'Albanie, l'ancienne république yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie, la Turquie) ;
  • au Royaume-Uni.

peuvent être présentés au concours à la condition que l'échange soit actif , qu'il s'agisse d'un partenariat ancien réactivé ou d'un nouveau projet lancé cette année (appariements et jumelages, projets pédagogiques partagés, partenariats virtuels, échanges d’élèves, mobilités entrantes ou sortantes d’élèves et d’enseignant-e-s…).

Si le partenariat est effectué avec plusieurs pays, il faut qu'au moins l'un des pays partenaires réponde à ce critère, les autres pays pouvant être extérieurs à ceux mentionnés précédemment.
Le partenariat peut concerner une ou plusieurs disciplines et n’exclut aucun thème d’échange ; l’acquisition éventuelle de compétences langagières et interculturelles pourra être mise en perspective. 
Le partenariat doit être initié et confirmé au moment de la présentation du dossier. Le projet doit intégrer un projet de mobilité et de rencontre avec le partenaire. Il n’est pas nécessaire que cette mobilité soit réalisée au moment de la présentation du dossier. mais il est important que les élèves soient déjà impliqué-e-s dans le projet.

Une attention toute particulière sera portée aux partenariats menant à la réalisation de projets communs.