Quand Guy de Maupassant rencontre George Washington

Soirée franco-américaine à Mesnil-Esnard.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Le vendredi 13 février 2015, une « Prom Night » était tenue à l’institution La Providence Nicolas Barré de Mesnil-Esnard dans le cadre d’un échange franco-américain naissant. Des liens privilégiés établis avec le lycée Chelmsford High, à Boston, dans le Massachussetts, ont abouti à une mobilité réciproque, huit élèves américains découvrant la Normandie du 11 au 22 février avant que vingt et un élèves français n'aillent à la découverte du nouveau monde en octobre 2015. Une soirée d’accueil à laquelle étaient conviés les parents a permis de « rompre la glace » et découvrir la culture de l’autre par le biais de quiz et autres activités ludiques.

Bénéficiant du total soutien d’Anne-Marie Dona, directrice de l’établissement, Myriam Lefebvre, professeure d’anglais, et Anne-Sophie Dumouchel, professeure d’histoire-géographie qui passe la certification DNL cette année, ont mené à bien le lancement d’un échange avec un établissement bostonien, Chelmsford High. Découverte d’une culture et d’un mode de vie différents, travail sur l’histoire et le patrimoine américains, enrichissement linguistique, tels sont les objectifs principaux des enseignantes. L’ouverture sur l’extérieur et l’échange organisé entre les deux établissements permet aux élèves d’avoir un contact direct avec les réalités des pays, en lien avec ce qui est enseigné en classe et au coeur du dispositif d’apprentissage. Leur souhait est également de ne pas se cantonner dans leurs salles de classes respectives, mais d’ancrer cet échange dans la vie de l’établissement. Pour ce faire, elles invitent constamment leurs élèves à partager leur expérience au travers d’articles et de vidéos. 

Ce souci de partage et de dissémination était au centre de la soirée du 13 février. Des mois d’échanges épistolaires et visioconférences voyaient enfin leur concrétisation avec l’accueil de Sharon Charbonnier, professeure de français et responsable du pôle langues au lycée de Chelmsford, accompagnée de huit « pionniers » venus à la découverte de la France. Des invitations étaient lancées auprès des parents d’élèves, mais également d’autres enseignants de l’établissement et l’assistant, John Warren, était mis à contribution afin d’animer un des jeux qui ont ponctué le repas. Décoration américaine, plats normands, le ton était donné, la soirée serait découverte des deux pays. Chansons dans les deux langues, « tongue twisters » tels que « the big black bug bit the big black bear, but the big black bear bit the big black bug back » ou les célèbres chaussettes de l’archi-duchesse, quiz sur les peintres ou auteurs normands, jeu sur les présidents américains, les activités se sont succédées pour le grand plaisir des participants. 

Longue vie à cet échange, le but avoué des enseignantes et de leur directrice étant de suivre l’exemple de l’appariement franco-allemand de l’établissement qui a soufflé sa trente et unième bougie cette année !