Sur les traces des Pilgrim Fathers

« Lorsque j’étais au lycée Claude Monet du Havre, j’avais monté un échange avec les USA. En 2017, j’ai obtenu ma mutation pour le lycée Jean Prévost à Montivilliers et ai proposé cet échange à mes deux classes de première en 2018.

Temps de lecture 3 minutes

Vingt-quatre élèves ont été mis en contact avec leur correspondant-e pendant leur année de première S en préparation de la mobilité qui a eu lieu en début de Terminale. Ils/elles ont ainsi travaillé avec moi ainsi qu’avec l’assistant américain du lycée sur l’arrivée des premiers colons en 1620 dans la région de Boston, le début de la colonie Britannique et les contacts avec les Natives, Boston : berceau des Etats Unis modernes, la révolution américaine et la signature de la constitution, le système éducatif américain (lycée et université), la vie quotidienne des adolescent-e-s américains et la place du sport au lycée et enfin les institutions politiques.

Séjour du 11 au 22 octobre à Needham, une ville dans la banlieue de Boston.

Accueilli-e-s dans les familles des correspondant-e-s pendant la durée du séjour mes élèves ont alterné cours dans le lycée américain : Needham High School et excursions à Boston et Plymouth : visite de la State House - siège du gouvernement de l’état, de Boston avec un guide en costume de l’époque révolutionnaire de 1776, du campus d’Harvard à Cambridge, Ma avec un étudiant qui nous a expliqué sa scolarité  (originaire de Los Angeles, issu d’un milieu social peu favorisé mais avec d’excellents résultats au lycée, il a pu bénéficier d’une bourse pour couvrir  une grande partie des frais de scolarité exorbitants de Harvard - environ 70 000 € par an pendant 4 ans), et enfin de la Plimoth Plantation. Hélas, le Mayflower, le bateau qui a transporté les premiers colons, était parti se faire faire une beauté dans le Connecticut pour fêter les quatre cents ans en 2020. Les correspondants devaient arriver le 22 avril mais malheureusement, la Covid19 nous a empêché de leur faire découvrir notre belle région. Il est question qu’ils viennent l’année prochaine mais nos élèves qui sont en terminale cette année ne seront plus au lycée. Serons-nous en mesure de voyager comme avant pour pouvoir renouveler l’expérience ? J’aimerais tellement offrir cette opportunité à d’autres élèves du lycée ! »

NDLR : Pour cause de confinement, il ne nous a pas été possible d’aller à la rencontre de Nathalie Grancher, professeure d’anglais organisatrice du voyage. Cet article est une version expurgée des notes qu’elle nous a fait parvenir.