Vallée du Cailly - Déville-lès-Rouen / Thiaroye - Dakar

Le lycée de la Vallée du Cailly entretient depuis la rentrée scolaire 2012 des relations privilégiées avec le lycée de Thiaroye dans la périphérie de Dakar au Sénégal.

Temps de lecture 4 minutes

Le lycée de la Vallée du Cailly entretient depuis la rentrée scolaire 2012  des relations privilégiées avec le lycée de Thiaroye dans la périphérie de Dakar au Sénégal. Les deux établissements qui ont fait l’objet d’un appariement officiel en mars 2012 mènent un travail interdisciplinaire particulièrement innovant qui devrait déboucher sur des mobilités réciproques au printemps 2014. Ce projet entre parfaitement dans le cadre des différents axes du  projet académique en développant une ambition pour chaque parcours d’élève, en formant des jeunes connectés et participatifs et en plaçant l’éducation dans un monde ouvert.

Depuis septembre 2012, une vingtaine d’élèves d’une classe de 1e STMG du lycée de la Vallée du Cailly a établi une correspondance avec des élèves du lycée de Thiaroye. Une équipe de dix personnes : professeurs de philosophie, histoire géographie, mathématiques, lettres, éducation physique et sportive (danse), documentaliste, conseillère principale d’éducation, assistante d’éducation, est engagée dans ce projet. Cette interdisciplinarité a permis de mener de nombreux travaux particulièrement appréciés par les élèves des deux continents : lettres, photographies, vidéos, chorégraphies…ont été le prétexte à des échanges fructueux entre les jeunes qui apprennent à connaître l’autre et ont décidé de mener un travail sur le thème des origines.

Des rencontres avec de nombreux adultes, notamment des résidents des foyers El Hadj Oumar et Moïse de Rouen, ont permis aux jeunes Français de découvrir divers aspects de l’histoire et de la culture sénégalaise. L’aboutissement logique de ce travail qui court avec les mêmes élèves sur deux années scolaires est la rencontre de l’autre dans son lieu de vie : les enseignants travaillent activement à des mobilités réciproques d’une douzaine de jours chacune à l’horizon du printemps 2014. Ce moment fort permettra un partage des modes de vie et expériences de chacun. Nul doute que jeunes et adultes attendent avec impatience ce rendez-vous qui concrétisera deux années de travail commun !