Zakouskis et mignardises au lycée Georges Baptiste

Le lycée hôtelier Georges Baptiste de Canteleu vit des liens privilégiés avec la Russie depuis 2011, liens qui ont abouti à des échanges avec mobilités réciproques dès l’année scolaire 2012-2013.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 4 minutes

Formation d’élèves français et russes à d’autres techniques en pâtisserie et boulangerie, échanges de compétences et savoir-faire, pratique de la langue anglaise, ouverture culturelle, stages à l’étranger avec possibilité d’insertion professionnelle, tels sont les principaux objectifs de ce projet. 

Chaque année, huit élèves du collège n°28 de Moscou formés à la pâtisserie française après une période de stage dans la société Wolkonsky, encadrés par deux enseignants, sont accueillis par leurs homologues français, qui se rendent à leur tour en Russie. Master classes, travaux pratiques, stages en entreprises, réalisation d’un compte-rendu (texte et photographies), création d’un lexique de mots bilingue figurent à leur programme d’activités.

En 2014-2015, afin d’ouvrir le projet à l’ensemble de la classe, le projet initial se décline sur trois destinations, Russie, Allemagne et Est de la France.

Du 16 au 29 novembre 2014, huit élèves du centre de formation Wolkonsky de Moscou, encadrés par Lydia Kachlinova, directrice du centre, et deux cuisiniers, dont un chef de l’hôtel Alpha, ont été accueillis par Frédéric de Bellis, proviseur du lycée Georges Baptiste, et son équipe enseignante. Quatre apprentis cuisiniers et quatre serveuses en formation ont partagé la vie de l’établissement, échangeant en anglais avec leurs amis français. Un séjour riche de partages, chacun apprenant de l’autre, s’initiant à une culture et des goûts nouveaux.

Le point d’orgue de cette quinzaine aura été le « Menu de Gala France-Russie ». 150 menus de gala à préparer et assurer un service sans faute aux convives, telle était la mission des élèves le mardi 25 novembre. Travaux pratiques à échelle réelle donc, avec une lourde responsabilité, les clients n’étant pas des enseignants, mais des convives du restaurant d’application qui avaient réservé leur table et payé leur repas. Une remise de vestes aux couleurs franco-russes ponctuait cette soirée placée sous le signe de l’amitié et de la coopération internationale. Frédéric de Bellis pouvait chaudement féliciter  les élèves qui ont fait la fierté de leurs professeurs et le bonheur des convives.

Du 7 au 20 décembre 2014, ce fut au tour des Français de se rendre à Moscou, dans les prestigieux hôtels Alpha, sous la houlette du chef russe Nicolas Gribof, et Lotte, où plane l’ombre de Pierre Gagnaire. Deux journées d’intégration, et les jeunes rejoignaient leurs postes de production. Séminaires, banquets à 850 couverts, les équipes franco-russes ont parfaitement rempli leur mission. Efficacité et qualité étaient les mots d’ordre, la langue de travail retenue – l’anglais – ne posant manifestement aucun problème de communication au sein des équipes.

Les élèves pourront valoriser cette période de formation en milieu professionnel (PFMP) dans le cadre de la nouvelle unité facultative « mobilité » tout récemment créée à l’examen du baccalauréat professionnel.

Comment ne pas penser que ce séjour constituera une plus-value importante, tant dans leur future vie professionnelle, qu’au niveau personnel ?