L'école inclusive

Offrir à tous les enfants en situation de handicap une rentrée et une scolarité sereine à l’école est une des priorités de l’Education Nationale.

Recherchez par mot-clés

Handicap

Un nouveau projet 100% inclusion pour les enfants en situation de handicap est mis en œuvre dans les académies de Normandie, pour favoriser l’inclusion des élèves et un meilleur accompagnement des familles.

Un service départemental de l’École inclusive

Dans chaque Direction académique départementale existe un service départemental École inclusive ainsi qu'un :

  • un service de gestion des AESH ;
  • une cellule de réponse aux familles avec une ligne téléphonique dédiée.

Le Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisés est un dispositif qui permet une amélioration qualitative des aides et des accompagnements proposés à tous les élèves à besoins éducatifs particuliers, identifiés sur le territoire de l’expérimentation. Il doit favoriser, au sein de son instance de pilotage, une concertation régulière, une prise de décision centrée sur la réponse la plus adaptée aux besoins de ces élèves et une large diffusion de ces éléments.

Pour les élèves en situation de handicap, par exemple, entre deux réunions de l’Equipe de Suivi de la Scolarisation (ESS), il est possible de mettre en place des aides, des accompagnements et des adaptations de leur durée.

Les pôles inclusifs d’accompagnement localisés (Pial) sont une nouvelle forme d’organisation. Ils favorisent :

  • la coordination des ressources et un accompagnement défini au plus près des besoins de chaque élève en situation de handicap afin de développer son autonomie et de lui permettre d’acquérir les connaissances et les compétences du socle commun ;
  • la réactivité et la flexibilité dans l’organisation de l’accompagnement humain dans les établissements scolaires et les écoles.

Mieux accueillir les parents

Pour renforcer la qualité de l’accueil des élèves en situation de handicap, un entretien est organisé avec la famille, l’enseignant de la classe dans le premier degré ou le professeur principal dans le second degré, et le ou les AESH (lorsque l’élève est accompagné), dès la pré-rentrée quand c’est possible, et dans tous les cas, avant les congés d’automne.

Reconnaître le travail des enseignants, les soutenir et déployer une offre de formation accessible

Une priorité sur la formation des enseignants à l’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers est donnée au prochain programme académique de formation de l’académie normande.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du ministère www.education.gouv.fr

Une plateforme d'entraide pour les jeunes handicapés

La FÉDÉEH (Fédération Étudiante pour une Dynamique Études et Emploi avec un Handicap) lance une plateforme d’entraide pour les jeunes handicapés. Cette plateforme permet :

  • à chaque lycéen, étudiant ou jeune diplômé handicapé d’exprimer son besoin (scolaire, méthodologique, d’orientation, d’insertion professionnelle et/ou autre), le mode de communication à distance qu’il souhaite privilégier et sa préférence éventuelle pour une aide provenant d’un pair qui partage la même situation de handicap que lui ;
  • à chaque jeune aidant, handicapé ou non, de présenter ses compétences, le type d’aide et le temps disponible qu’il propose, ainsi que sa familiarité éventuelle (connaissance, expérience) avec le handicap en général et/ou un handicap en particulier. S’il en a besoin ou en exprime le souhait, une formation peut lui être apportée par un bénévole de la FÉDÉEH expérimenté.

Accéder à la plateforme : entraide-handicap-fedeeh.org

Quel profil pour devenir accompagnant ?

Afin de permettre aux élèves d'acquérir ou de renforcer leur autonomie, d'accéder aux savoirs et de participer aux activités de la classe et de l'école ou de l'établissement, les accompagnants doivent répondre à certaines qualités telles que :

  • l'écoute
  • la patience
  • l'empathie
  • un bon relationnel
  • un intérêt pour le travail avec les enfants ou les adolescents
  • le goût du travail d'équipe
École inclusive AESH

Conditions requises

  • être titulaire du baccalauréat ou diplôme équivalent (niveaux IV).
  • avoir 20 ans minimum pour les fonctions de surveillance d'internat.
  • ou avoir une expérience de 3 ans de services dans le domaine de l'aide à l'intégration des handicapés pour postuler aux fonctions de ce type.

Une formation approfondie

Les personnels d'accompagnement reçoivent une formation initiale et peuvent bénéficier d'une formation continue.

Une formation d'adaptation à l'emploi d'une durée de 60 heures leur est dispensée. Elle est mise en œuvre par la DASEN pour tous les personnels nouvellement recrutés.

De plus, des actions de formation continues sont proposées dans le cadre des plans académiques ou départementaux de formation (par exemple des formations d'initiatives locales organisées en école ou en établissement scolaire), mais aussi de formations avec les enseignants, ou encore d'actions de formations nationales dans le domaine de la scolarisation des élèves en situation de handicap (modules d'initiative nationale).

Comment candidater ?

Vous pouvez déposer un dossier de candidature (CV, lettre de motivation et toutes autres pièces justificatives éventuelles) à la DSDEN rattachée à votre département :