Saison Africa 2020

Le Président de la République avait annoncé en novembre 2017 l’organisation d’une saison africaine en France qui avait pour objectif de mieux faire connaître l’Afrique contemporaine aux Français.

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 3 minutes

Le Président de la République avait annoncé en novembre 2017 l’organisation d’une saison africaine en France qui avait pour objectif de mieux faire connaître l’Afrique contemporaine aux Français. En ce début de XXIème siècle, ce continent, dont la réalité est trop souvent brouillée par des clichés persistants, fait preuve d’un dynamisme certain et est le lieu d’innovations remarquables. L’éducation nationale s’est emparée de cette saison et toutes les classes de la maternelle aux BTS ont été invitées à participer en proposant la production de supports pédagogiques (livres, supports numériques, expositions physiques ou virtuelles, installations artistiques...) réalisés par les élèves dans une démarche pluridisciplinaire. Les projets devaient obligatoirement être co-construits avec un ou plusieurs établissements partenaires africains ou de la diaspora africaine (associations, intellectuels, artistes, scientifiques).                                                                                

  • un thème pour les écoles primaires « L’Afrique – aujourd’hui, demain ».
     
  • un thème pour l’enseignement secondaire « Nouveau(x) regard(s) croisé(s) sur l’Afrique ».

Les projets pédagogiques devaient être pluridisciplinaires, panafricains et ouverts sur les grandes questions contemporaines : circulation des biens et des hommes, entreprenariat et innovations, sports, écologie et biodiversité, égalité femmes/hommes... L’objectif en est de sortir des stéréotypes sur l’Afrique et déplacer le regard, sortir des images toutes faites (chaleur, sécheresse, pauvreté…) et aller vers une connaissance réelle de l’Afrique.

Les établissements de notre académie ont répondu tant quantitativement que qualitativement puisque dix-neuf projets émanant des cinq départements - de la maternelle au lycée - ont été labellisés, ce qui nous situe en deuxième position au niveau national, pour une subvention globale de 11 340 euros, situant là encore l’académie en deuxième position au niveau national.

Un grand bravo à vous tous et toutes !