Babel chante 2016

« Babel chante » est un concours au service de l’apprentissage des langues vivantes.

Temps de lecture 4 minutes

Cela fait dix ans déjà que des élèves interprètent et mettent en scène, par classe ou groupe classe, une chanson en langue étrangère. Initié par le collège Émile Zola de Sotteville-lès-Rouen pour répondre à certains problèmes rencontrés par les élèves, ce dispositif a connu un vif succès, et en 2016 ce ne sont pas moins de treize établissements, de l’école primaire Villon de Rouen au collège Saint-Exupéry de Forges-les-Eaux, qui ont participé.

Nadia Daoudi, enseignante au collège Émile Zola de Sotteville-lès-Rouen était partie de ce constat : ses élèves rencontraient de réelles difficultés d’écoute et manquaient de spontanéité à l’oral. Le remède ? « Babel chante ». Chaque classe volontaire se réunit autour d’un projet bien spécifique : interpréter et mettre en scène une chanson en langue étrangère. Choix de la chanson, chorégraphie, costumes, prise en compte de la difficulté du texte et de la faisabilité technique de la représentation, tel est le cahier des charges des élèves. Cette activité est apparue aux enseignants comme un exercice très formateur, susceptible de réconcilier les élèves avec les langues et de leur permettre de mettre en valeur des compétences parfois invisibles en classe. Dans ce but, les participants ont privilégié une démarche collaborative interdisciplinaire qui implique aussi bien les assistants de langues vivantes étrangères que des enseignants de disciplines variées : arts plastiques (création de décors, masques, accessoires...), éducation musicale, EPS (figures de gymnastique intégrées aux chorégraphies). Leurs compétences en nouvelles technologies sont également mises à contribution comme lors de montages de diaporamas projetés lors de leur prestation. À un évident intérêt linguistique (un travail rigoureux est mené avec la totale participation des élèves motivés par l’enjeu du concours), vient se greffer un objectif d’ordre civique : ils apprennent à communiquer et à travailler en équipe. Le flambeau entretenu pendant de nombreuses années par Isabelle Touch a été repris par Rachel Bisson-Fradet, professeur d’espagnol, à l’occasion de l’édition 2015-2016. Une première totalement maîtrisée, « c’était un jour de fête » le 12 mai 2016 au théâtre « Le Rive Gauche ».

Un grand bravo aux élèves et leurs enseignants pour la qualité du travail effectué. Rendez-vous est déjà pris pour l’édition 2017 !