Dr Jekyll and Thomas Riddell

Quel est le point commun entre le docteur Jekyll , Voldemort et la Saint Giles’ Cathedral ?

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 3 minutes

Les élèves de LELE (Littérature Étrangère en Langue Étrangère) en terminale d’Alexis Barthelemy, professeur d’anglais au lycée Jacques Prévert à Pont-Audemer, pourraient vous répondre en chœur : le gothique !  Passionné de littérature et de voyages, Alexis Barthélémy voulait proposer à ses élèves une destination qui sortait des sentiers battus et en lien avec leur programme d’oral au baccalauréat. Édimbourg, où il avait passé une année en tant qu’assistant, lui est apparu comme une évidence. Fort de l’enthousiasme des élèves - « ça change » - et du soutien de son administration, il a peaufiné le programme pendant un an et a amené 48 lycéens sur les traces de J.K Rowling.

Linguistique, avec un logement en familles d’accueil, le projet se voulait également pluridisciplinaire en touchant à l’histoire, l’architecture et les arts. Les élèves avaient préalablement travaillé sur l’origine du gothique à travers notamment un extrait de « The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde ». C’est donc tout naturellement que le gothique a servi de fil conducteur à la découverte de la ville avec les visites de la cathédrale Saint-Gilles, du Scott Monument ou encore du musée des écrivains, le tout épicé par la dégustation d’un thé au The Elephant House, repaire de J.K Rowling, ou encore d’un jeu de piste dans le cimetière Greyfriars Kirkyard. De Stevenson à Harry Potter, ils ont pu prendre conscience que le gothique traversait les époques.

Littéraire, le projet se voulait également numérique et artistique. C’est ainsi que les participants devaient réaliser un travail de groupe : la réalisation d’un diaporama  sur une des œuvres vues ou un des monument visités, diaporama présenté à l’oral à leur retour en France. Les élèves inscrits en option Arts plastiques étaient également invités à réaliser le croquis d’une des œuvres de la National Gallery of Scotland, avec là aussi la possibilité d’une exploitation à leur retour au lycée. Les deux dernières journées du séjour étaient à forte teneur civilisationnelle et historique car axées sur la royauté avec les visites du Palace of Holyroodhouse et du Royal Yacht Britannia et à l’histoire de la ville : Edinburgh Castle, Princes Street Gardens. Une pincée de temps libre sur la Royal Mile, l’ascension d’Arthur’s seat, le Museum of Edinburgh ou encore Grassmarket venaient compléter le programme. De quoi illustrer leur oral lors de l’épreuve de LELE au baccalauréat !                                  

Seule ombre - gothique, forcément - à ce tableau, Alexis Barthélémy ne sait pas s’il pourra reproduire un voyage de ce type, ce genre de voyage nécessitant de suivre un groupe classe de la première à la terminale, condition nécessaire à la conduite de son projet.