Euroscola

Bis repetita…

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 4 minutes

Julie Campion ? Appelez-là plutôt Julie Champion(ne) !

Déjà lauréate de l’édition 2018 du concours Euroscola avec une classe de seconde, cette professeure d’histoire-géographie au lycée les Bruyères, Sotteville-les-Rouen, a récidivé cette année. Une nouvelle procédure de sélection, de nouveaux élèves ? Rien n’arrête cette enseignante qui s’est fixée comme missions de promouvoir son établissement et de faire prendre conscience de leur valeur à ses élèves. Pour l’édition 2020, son choix s’était porté sur un groupe de première, spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques et ses élèves ont accueilli le projet avec enthousiasme. Leur mission ? Réaliser une courte vidéo sur le thème «  Si vous étiez député(e) européen(ne), que feriez-vous pour l’environnement ? », et ce, en respectant des critères bien précis. 

Si certain-e-s avouent que l’environnement n’était pas au centre de leurs préoccupations, tout le monde s’est pris au jeu. Un brainstorming bouillonnant et le projet était sur les rails : rôles distribués (suis-je plutôt J. Dujardin ou Y. Arthus-Bertrand ?, monteur ou actrice ? scénariste ou photographe ?), thèmes dégagés, les idées fusaient. Ne perdant pas de vue l’aspect concours, ils et elles ont cherché à se démarquer en décidant de saupoudrer leur vidéo d’humour et surtout en exploitant la spécificité de leur établissement : un grand panel de langues vivantes. Leur production finale serait multi-culturelle, multilingue ou ne serait pas. Sentant l’ombre de la Covid19 planer et la menace d’un confinement possible, ils et elles ont bousculé leur calendrier initial et multiplié les rushes, parfaitement épaulé-e-s par Patrick Lopes, professeur documentaliste. Bien leur en a pris car à la date fatidique du 17 mars 2020, tout était dans la boîte et ne restait qu’à peaufiner le montage. 

Si, au vu des circonstances exceptionnelles traversées, le concours a été reporté et il leur a fallu patienter bien au-delà du mois de mai, l’attente n’en aura été que meilleure : leur oeuvre a été retenue parmi les meilleures de France et une équipe de tournage déléguée par le Parlement européen de Strasbourg est venue les interviewer le le 9 septembre 2020. Leur vidéo allait faire partie d’un montage des toutes meilleures productions, le tout entrecoupé d’extraits d’interviews.

La montée des marches du Parlement se rapproche ! Jamais deux sans trois, nous prenons d’ores et déjà rendez-vous pour l’édition 2021 ? 

En attendant, restons sous le signe du trois ; pour Julie Campion et ses élèves : hip hip hip…