L’Europe s’invite au collège Étenclin, La Haye-du-Puits

« Si tu ne viens pas à l’Europe, L’Europe ira à toi ».

Recherchez par mot-clés

Europe et International

Temps de lecture 4 minutes

Tel est le credo d’Élisa Bisson, professeure d’anglais au collège Étenclin. En cette période où la mobilité physique reste très problématique - voire impossible - pour cause de Covid19, cette enseignante a parfaitement su tirer profit des ressources fournies par eTwinning pour faire voyager ses élèves de LCE (option Langues et Cultures Européennes) anglais au sein de l’Union Européenne. Elle a donc décidé de célébrer la Journée européenne des langues après avoir échangé et travaillé tout le mois de septembre avec des partenaires européens. 

« Qui peut le plus peut le moins » pourrait également être une devise d’Élisa. Jugez plutôt : ce n’est pas un mais deux projets qu’elle va mener à bien. Et ce, avec douze partenaires, excusez du peu ! C’est ainsi qu’elle a proposé à ses élèves 4ème LCE un projet avec des partenaires français, italien, turc et ukrainien sur le thème des stéréotypes avec comme tâche finale la création d’une vidéo et à ses élèves de 3ème LCE la construction d’un livre interactif en anglais avec des partenaires allemand, bulgare, croate, français (île de la Réunion et France métropolitaine), italien, grec, polonais, portugais, roumain, tchèque et turc, chaque partenaire étant responsable de l’écriture d’un chapitre du livre dans lequel il présentait son pays, sa ville, son école et ses traditions. Une production finale différente donc mais une démarche commune dans les deux classes : prise de contact avec les partenaires avec la création d’un avatar personnalisé et présentation en anglais pour chacun-e des élèves, suivie d’un travail en classe pour arriver au feu d’artifice du 25 septembre (le 26 tombant un samedi cette année). Les parents n’étaient pas oubliés puisqu’un Padlet par classe était créé afin qu’ils puissent suivre l’avancée des projets. 

La volonté d’Élisa Bisson était de mener des projets courts mais intenses. Courts car les séances de LCE ne représentent que deux heures par semaine et intenses car les deux projets devaient se conclure le 25 septembre, à peine trois semaines après la rentrée scolaire, par la création et l’échange de quiz, la démarche de quiz finaux étant de mettre en avant les points communs et les différences entre les pays européens et de faire de cette diversité une réelle richesse d’apprentissage.

Mission parfaitement réussie au vu de l’investissement de ses élèves et de la qualité des travaux produits !