Normandie Langue 2020

Une semaine d'immersion totale, voilà le principe du dispositif Normandie Langue.

Temps de lecture 5 minutes

Les lycéen-ne-s de seconde générale, technologique et professionnelle ont ainsi l’opportunité de pratiquer l’anglais de façon ludique et interactive sur la base de la communication. Pendant une semaine, encadré-e-s par des enseignant-e-s et des locuteurs/trices natifs/tives, les participant-e-s sont hébergé-e-s en internat dans un lycée et pratiquent de multiples activités culturelles, sportives, artistiques ou culinaires, le tout en anglais. Les soirées sont également animées en langue étrangère avec la projection de films, des parties de jeux de société, la rédaction d’un journal de bord ...  La Région prend en charge l’ensemble des frais (hébergement, restauration, sorties éventuelles, rémunération de l’ensemble des intervenants) et assure la gestion administrative et logistique du dispositif. Le rectorat est, quant à lui, responsable de la partie pédagogique. L’ensemble de l’opération est évalué par les corps d’inspection de l’Éducation nationale.
 Cette année, ce sont vingt-et-un établissements qui ont pris part à l’opération qui s’est déroulée du 24 au 28 juin 2019. De Saint-Hilaire-du Harcouët à Eu en passant par Argentan ou Brémontier-Merval, de nombreuses activités ont été proposées aux élèves. Escape games, treasure hunts, réalisation de cupcakes ou autres carrot cakes, slam, lip dubbing, découverte du baseball ou du cricket, hip hop ou yoga, trivia night…, le dépaysement fut grand et l’immersion linguistique totale. Une transition vers les grandes vacances fort appréciée par les élèves qui peuvent pendant une semaine mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris pendant l’année et instaurer des rapports différents avec des enseignant-e-s d’anglais. Certains établissements ont instauré des moments de partage avec les parents. Ainsi, par exemple, au lycée Jacques Prévert, Pont-Audemer, ceux-ci étaient invités le vendredi après-midi lors d’une cérémonie au cours de laquelle chaque jeune s’est exprimé au micro en anglais devant une audience fournie et conquise.

Deux exemples concrets :  

Au lycée Fresnel, Bernay, les élèves sont allé-e-s à la rencontre de Norman Rockwell, célèbre illustrateur américain du XXe siècle. En effet, le Mémorial de Caen s’est associé au Musée Norman Rockwell à Stockbridge, dans le Massachusetts, pour présenter une exposition exceptionnelle pendant cinq mois. La pièce maîtresse de l’exposition étant les quatre tableaux « The Four Freedoms » qui n’étaient jamais sortis des USA auparavant, les enseignants ont axé la semaine autour de cette oeuvre majeure. L’objectif global était de mettre les participant-e-s en situation de prise de parole - en valorisant cette dernière par la monnaie locale, le « bollar » - d’où les activités suivantes, avec pour point d’orgue la visite de l’exposition :

  • liberté d’expression : speak and draw à partir d’oeuvres de Norman Rockwell, lip dubbing, speaking challenges, interviews… ;
  • liberté de vivre à l’abri du besoin : atelier de cuisine et de partage de la nourriture ;
  • liberté d’être protégé : cheerleading, diverses activités (golf, escape game sur le thème de la libération de Bernay par les Canadiens …) qui visent à faire prendre confiance aux participants ;
  • liberté de conscience : est devenu, non sans une pointe d’humour, liberté d’aduler l’anglais.

Au lycée Anguier, Eu, la session a fait référence au film « Back to the Future », de Robert Zemeckis. Toutes les activités se sont inscrites dans trois périodes : la conquête de l’ouest américain, un sud conservateur des années 50, et enfin la Californie des années 80. Visite d’une ferme à bisons, danse rock et country, baseball, confection de muffins, cookies ou autres rice crispies, bal de promo… les participant-e-s ont été plongé-e-s au coeur de l’Amérique. Un des moments forts a été l’intervention de la troupe Mumbo Jumbo dont le scénario était en grande partie inspiré par l’un des personnages du film, le professeur Emmet Brown.

Le « ludique » au service du sérieux des apprentissages, telle est la formule gagnante de cette opération qui a concerné plus de 10 000 élèves de seconde depuis sa création.                                    

Vivement l'édition 2020 !