Parli italiano ?

Au lycée Jehan Ango de Dieppe de nombreux élèves peuvent répondre par l’affirmative et enchaîner sur la beauté de Florence, le charme de Bassano del Grappa ou la richesse de Rome.

Temps de lecture 4 minutes

En effet, cet établissement entretient depuis plus de 40 ans des liens étroits avec l’Italie, liens renforcés par le dynamisme des deux enseignantes d’italien et de Discipline non linguistique (DNL) Histoire-Géographie de la section européenne.

L’étroite collaboration entre ces deux professeurs leur a fait alterner séjours et échanges scolaires culturels et linguistiques avec le même bonheur. Les premiers leur permettent de renforcer la cohésion d’un groupe classe et de mieux connaître leurs élèves, les derniers favorisent une immersion avec bain linguistique et de riches contacts humains qui dureront bien au-delà de l’année scolaire. Valérie Bernejo et Christelle Mallèvre veulent tirer profit de toutes les opportunités pédagogiques que peut leur présenter ce lieu privilégié d’apprentissage qu’est l’Italie. Aussi n’ont-elles pas hésité quand une nouvelle opportunité s’est présentée à elles l’an dernier. Une enseignante de Bologne cherchait un établissement partenaire en France ?  Avanti répondirent-elles en chœur !

Au voyage à Turin succèderait donc un échange avec le lycée Copernico de Bologne. Fortes du soutien total de leur administration, de l’appui de l’intendance et de la confiance des parents, elles se sont lancées dans ce nouveau projet qui devrait voir les 24 élèves des classes de 1ère et terminale Euro goûter aux joies de la dolce vita en mars prochain avant de recevoir leurs correspondants à Dieppe en avril.

Mais les élèves sont prévenus : dolce vita ne veut pas dire farniente. Chaque séjour rime avec un travail en relation avec le programme de DNL. Par exemple, cette année seront entre autres étudiés l’Émilie Romagne en géographie et le rôle joué par Bologne, haut-lieu de la résistance, pendant la seconde guerre mondiale. Pour les deux professeurs, le renforcement linguistique doit toujours aller de pair avec l’étude de thèmes que les élèves développeront lors de leur épreuve orale de DNL.

Joindre l’utile à l’agréable, tel est leur credo, pour la plus grande joie de leurs élèves qui ne peuvent que se féliciter d’avoir choisi la section européenne italien, l’une des deux seules de l’académie. Et attendent sûrement avec impatience le printemps prochain, mais « ogni cosa a suo tempo ».